Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 2. Episode 2.

15 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 2. Episode 2.

The Flash // Saison 2. Episode 2. Flash of Two Worlds.


Avec ce nouvel épisode, The Flash nous introduit au multi-univers. C’est tout de même sacrément jouissif et cela permet aussi de développer un peu plus la mythologie de la série (et de la saison). L’histoire de cet épisode permet de comprendre d’où vient Zoom. Zoom fait donc partie d’un autre univers. C’est un autre méchant et lors du trou noir de la fin de la saison précédente, il a pu venir dans notre univers et ainsi venir faire des bêtises ici. D’un point de vue narratif, c’est une brillante idée qui en plus de ça, fonctionne à la perfection. Cet épisode va peut-être un peu vite en besogne mais il ne cherche pas à enterrer son univers et ses personnages. Le concept de la Terre-2 est intéressant et peut-être même beaucoup plus que les voyages dans le temps l’an dernier. C’est un point de départ qui me plait en tout cas énormément et que j’ai hâte de voir se développer tout au long de la saison. C’est un concept qui est assez sophistiqué, qui n’est pas sans rappeler non plus ce que Fringe a pu faire avec l’univers parallèle (et il y a d’ailleurs un peu de ça là dedans) même si The Flash ne cherche pas à développer le concept de l’ambre et que la richesse de l’univers de Fringe n’est pas égale à la richesse de The Flash qui à côté ne nous montrer pas autant d’amplitude qu’il ne faudra.

Quoi qu’il en soit, après un retour légèrement décevant, cet épisode est une occasion de nous ramener au coeur de ce que The Flash fait de mieux. J’ai eu l’impression de voir un petit film dans cet épisode, pas nécessairement brillant mais divertissant qui ne laisse jamais de déconvenue au téléspectateur. Car oui, tout au long de « Flash of Two Worlds » le suspense est entretenu de façon judicieuse et les personnages évoluent de façon presque drastique. Chacun reprend enfin sa place, Barry reste Flash mais on sent qu’il a grandi au fil des épisodes. Cisco a quelques petits ajustements avec ses capacités (et l’idée qu’il puisse voir des choses par flashs comme il en a dans cet épisode pourrait donner au personnage une toute nouvelle dimension). Nous avons également Jay, le Flash de la Terre-2 qui, en passant par le trou noir a perdu tous ses pouvoirs. Pourquoi ? C’est forcément l’une des questions à laquelle la première partie de la saison (au moins) va devoir répondre tout en cherchant à combattre cet ennemi des plus intéressant et mystérieux : Zoom. Ensuite, Cisco et Stein déterminent plus tard que même si Barry et Ronnie ont pu fermer le trou noir, il y en a encore 52 dans tout Central City. Pas facile de régler tous les problèmes en un clin d’oeil, surtout quand à côté on a Zoom qui veut tuer Barry Allen.

Zoom utilise ces portails afin d’envoyer des méta-humains pour tuer The Flash. Le dernier du genre est Sand Demon, un vilain que Jay a lui aussi déjà combattu auparavant. Sand Demon ressemble énormément au Sandman de Spiderman mais pas de scène aussi brillante que celle de la transformation du Sandman dans Spiderman 3 (qui est l’une des plus belles scènes de la franchise Spiderman et l’une des plus belles scènes de films de super-héros, à mes yeux, dans le registre de la transformation). Pour en revenir à cet épisode, le Sand Demon est assez divertissant. La série en fait des caisses mais c’est justement pour cela qu’on l’aime dans ce genre de moments. C’est terriblement efficace et l’on a presque envie qu’il reste plus longtemps qu’un seul épisode. Si ce début de saison semble promettre d’empiler les vilains de la Terre-2 venant botter les fesses de Barry, cela reste relativement efficace malgré tout et l’on ne peut pas dire que cet épisode ne tient pas toutes les belles promesses faites l’an dernier par les scénaristes. Pour le moment, The Flash ne développe pas plus que ça les relations entre les personnages emblématiques de la série. Ce n’est pas un reproche que je fais à la série mais disons qu’ils vont devoir aussi se mettre là dessus afin de ne pas trop dériver et de donner trop d’intérêt à la mythologie.

Note : 8/10. En bref, il était temps de retrouver le The Flash que l’on aime.

Commenter cet article

hugant 23/10/2015 22:38

C'est d'ailleurs pas la 1ère fois qu'on trouve un peu de Fringe dans Flash ! cf Harrison Wells en shapeshifter l'an dernier ;)

delromainzika 29/10/2015 00:23

Oui c'est vrai. C'est peut-être pour ça aussi que j'aime bien Flash :) Je retrouve un peu d'une série que j'aime toujours autant ^^

delromainzika est nul comme critique... 15/10/2015 14:28

"...la richesse de l’univers de Fringe n’est pas égale à la richesse de The Flash qui à côté ne nous montrer pas autant d’amplitude qu’il ne faudra."

Et ça continue... Encore une fois, il est en grand temps de se relire !!!!!! ;

delromainzika 16/10/2015 23:30

Ton implication pour relever tout ça me fascine...

Gregh 15/10/2015 17:33

Tu es pathétique, comme toujours. Pour faire ce genre de remarques, tu dois vraiment avoir une vie assez nulle...

Mamadou 15/10/2015 15:24

Achète-toi une vie...