Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 37 - Baron Noir (Saison 1)

8 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2015-2016

[CLASSEMENT] - 37 - Baron Noir (Saison 1)

Canal + s’illustre depuis des années dans le monde des séries comme une chaine qui ose. Ses créations originales mettent en avant des talents qui proposent des séries originales, sortant du cadre pré-formaté et très français de la série policière jambon-beurre. Si l’incursion politique de Netflix en France est un véritable échec (Marseille), celle de Canal + est une belle réussite. Je sais que certains ne seront pas en accord avec moi mais tout au long de la saison, la série tombe juste. Le sujet est traité avec beaucoup de simplicité tout en complexifiant les relations entre les personnages afin de créer des enjeux. Fraîchement inspirée de son pendant américain (on sent parfois un peu House of Cards), Baron Noir ne démérite pas et parvient à dépeindre la politique française avec une certaine ferveur et surtout un certain réalisme. L’une des meilleures idées était certainement d’engager Kad Merad, nigaud de service pour le bas de gamme de la comédie française qui trouve ici un rôle à la hauteur de son talent, proche des bons rôles dramatiques qu’il a également eu au cinéma. En face de lui il fallait quelqu’un qui en a dans le pantalon et rien de mieux que Niels Arestrup, toujours austère comme il faut, vilain dans le regard. Attention, les deux peuvent mordre !

Au détour de jeux politiques et de manipulations, Baron Noir raconte ce que la politique a de plus pourrie, déchirant les ambitions de certains et créant une rage de vaincre chez d’autres. La série joue sa partition avec une vraie maîtrise. On nage au milieu d’intrigues parfois complexes, parfois plus simples, mais toujours dans une ambiance savamment orchestrée. Là où l’on se différencie énormément de House of Cards finalement c’est dans la façon dont les personnages imposent leur personnalité. Frank Underwood est un vrai cynique alors que notre Baron Noir est légèrement différent, il est beaucoup plus humain ce qui rend forcément son propose encore plus fort et c’est là que c’est délicieux. Au travers de huit épisodes, Baron Noir démontre l’excellence à la française et surtout la suprématie de Canal + dans le monde des créations originales françaises. Grâce à de belles références, mais également une connaissance accrue du monde de la politique (qui était nécessaire pour que l’on croit à ce que Baron Noir nous raconte, un travail que les créateurs de Marseille n’ont probablement jamais fait) j’ai déjà hâte de voir la saison 2 qui sera diffusée la saison prochaine.

Commenter cet article