Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Brief Encounters. Saison 1. Pilot (UK).

7 Juillet 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Brief Encounters

Critiques Séries : Brief Encounters. Saison 1. Pilot (UK).

Brief Encounters // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Nouvelle comédie dramatique de ITV, Brief Encounters est inspiré de l’histoire des vendeuses Ann Summers. C’est comme faire des réunions Tupperware sauf qu’à la place des boîtes en plastique, on parle de sextoys. Dans l’ambiance, on retrouve un peu de Masters of Sex puisque le but de cette comédie est tout de même de parler de la révolution sexuelle, des problèmes de cette époque face à la sexualité. Mais c’est aussi une série qui cherche à parler des femmes ordinaires dans leur vie ordinaire qui ne demande qu’un peu de piment afin de changer un peu de la routine qui les ennuie. Ariane Messina (Green Wing, Embrasse le poney) et Fay Rusling (Embrasse le poney) ont donc su créer une série avec un angle à la fois comique et dramatique qui reste séduisant grâce à le monde que la série dépeint. Les sextoys ne sont finalement qu’une petite excuse pour parler de la révolution sexuelle, de la femme libérée, du Thatcherisme, etc. L’histoire de cette première génération de vendeuse Ann Summers s’avère donc être une bien belle opportunité pour ITV de raconter des histoires complètement différentes de celles que l’on a pour habitude de voir.

Au début des années 80, la vie de quatre femmes ordinaires, de leurs maris, mères, familles et communauté est bousculée quand elles deviennent des vendeuses Ann Summers.

Au travers de ce premier épisode, il y a bien évidemment quelques longueurs mais l’ambiance est bon enfant et chacune des femmes parvient à retenir notre attention car aucune d’elle n’a la même vie. Chacune est là pour dépeindre une partie de la vie des femmes de cette époque, dans ce que cela peut avoir de mieux ou de moins sympathique. En 1982, les choses étaient très différentes de nos années actuellement. « This is 1982 and we are women in the throes of a sexuel awakening ! ». Je n’étais pas sûr de l’époque avant que cette phrase ne soit jetée en plein milieu de l’épisode. C’est une période intéressante, avant les téléphones portables, avant Internet et tout ce qui aurait réellement pu parasiter le sujet. Comme Masters of Sex, Brief Encounters choisit donc de raconter son histoire d’un point de vue plutôt tendre. Il y a donc des moments assez riches en émotion, notamment quand les hommes ne comprennent pas ce que ces femmes sont en train de devenir avec leur petit business. C’est aussi un brin fun, juste ce qu’il faut afin de ne pas avoir envie de partir et balancer notre écran de télévision au travers de la fenêtre ce qui est une très bonne chose.

Note : 6/10. En bref, un agréable premier épisode pour une série sur la révolution sexuelle.

Commenter cet article