Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 24 - The Goldbergs (Saison 3)

4 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2015-2016

[CLASSEMENT] - 24 - The Goldbergs (Saison 3)

Parmi les comédies les plus intéressantes de ces dernières années, il y a The Goldbergs. Elle ne fait pas beaucoup parler d’elle (ce qui est dommage) mais elle est pour moi l’une des meilleures comédies, toujours drôle et touchante. C’est un symbole de ce que j’aime dans le monde des comédies familiales. C’est toujours charmant, bienveillant mais jamais dans le mauvais sens du terme. Rapidement, The Goldbergs aurait pu devenir une comédie lourde, avec le pathos qui découle généralement de ce genre de productions sauf que c’est tout l’inverse qui s’est produit. Cette année encore, The Goldbergs a plus que jamais utilisé ses références aux années 80 afin de délivrer des délires à la hauteur des attentes. En cherchant à aller toujours plus haut, la série se promène avec les personnages avec une certaine intelligence. Je ne m’attendais pas nécessairement à ce que cela évolue dans ce sens là mais je suis ravi du résultat. Surtout que la saison 2 était très belle mais un parcours qui aurait pu très bien partir en sucette durant cette saison 3. Par chance c’est tout l’inverse qui s’est produit. La série nous offre un regard plutôt délirant sur les années 80, à mi chemin entre la série meta, la référence pop-culturelle et la nostalgie profonde. Je n’ai jamais vécu les années 80 et pourtant, je dois avouer que The Goldbergs donne envie de remonter le temps.

La saison est celle de la maturité aussi alors que Adam a mué (et surtout l’acteur qui l’incarne), donnant ainsi à l’acteur une chance de jouer d’autres nuances de son personnage. Il grandit et compte bien le prouver. Au fil des épisodes, la comédie d’Adam F. Goldberg se permet alors plus ou moins toutes les folies, racontant avec beaucoup d’émotions cette jeunesse qu’il n’a pas oublié et durant laquelle il semble avoir passé énormément de beaux moments. Sa famille frappadingue est unique en son genre mais c’est aussi ce qui fait l’une des forces de The Goldbergs, une famille qui n’est pas sans rappeler celle de Malcolm (à une époque différente). Etant donné que pas mal d’épisodes sont basés sur des histoires vraies, retrouvées grâce à des VHS du camescope familial (dont certains passages sont parfois mis à la fin de chaque épisode pour nous rappeler la référence et le fait qu’elle vient de la réalité). Cela nous implique nous d’autant plus dans ce que The Goldbergs nous raconte et c’est l’une des belles réussites. Cette année, la série va faire de nouvelles références, que cela soit à Dirty Dancing ou à d’autres, sans parler de la bande son toujours très soignée et sélectionnée avec brio, The Goldbergs est la petite pépite qui n’a de cesse de prouver sa valeur.

 

Commenter cet article