Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 25 - The Knick (Saison 2)

3 Août 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2015-2016

[CLASSEMENT] - 25 - The Knick (Saison 2)

Après une première saison plus que convaincante, la saison 2 de The Knick poursuit sur la lancée. Dès le début, la série nous remet dans le bain. On nous rappelle pourquoi cette série est forte dans sa façon de dépeindre l’univers médical. Si le temps passe, les personnages sont toujours présents et les névroses de chacun vont donner à cette saison 2 une vraie empreinte. Ce qui est intéressant de voir ici c’est la façon dont les choses ont évolué car la saison 2 est clairement différente de la première saison et pourtant, The Knick reste la même. C’est en grande partie dû à la mise en scène de Steven Soderbergh qui parvient à donner une vraie identité visuelle à la série. Si les décors et les intrigues sont chamboulées, la mise en scène reste la même afin de donner au téléspectateur une impression familière. La série parvient aussi à parler des problèmes d’une époque (Algie et le racisme, Cornelia et le problème d’être une femme qui veut travailler, etc.). J’aime bien ces façons de parler de sujets importants pour l’époque avec un ton toujours aussi voluptueux. Algie et Cornelia sont d’ailleurs les meilleurs portes drapeaux de ce que The Knick tente d’incarner d’un point de vue de la société de l’époque. Parmi les moments les plus riches en émotions, cette saison a largement de quoi faire, pas seulement par rapport au dernier épisode, aussi par rapport à d’autres intrigues complètement différentes comme celle d’Harriet qui apporte une vraie identité émotionnelle à la saison.

Ce qui se passe pour elle est terrible mais justement, c’est aussi peut-être pour cela que The Knick me plaît autant et qu’elle est capable de surprendre. Tout au long de cette saison, les détours émotionnels sont très importants, que cela soit au début de la saison ou même à la fin. Même l’avant dernier épisode et cet incendie terrible (jusqu’au suicide de son propriétaire). En multipliant les intrigues, professionnelles ou romancées, The Knick continue de développer son univers à sa façon. Rien n’est vraiment laissé au hasard et c’est justement ce que j’apprécie le plus dans cette série. Je pense que la série est en train de muer au fil des épisodes, permettant aussi de conclure une partie de l’histoire afin d’ouvrir un nouveau chapitre par la suite. Et si finalement The Knick n’était qu’une anthologie où une saison 3 raconterait une toute nouvelle intrigue avec de nouveaux personnages, pourquoi pas à une autre époque des grandes évolutions de la médecine moderne. Car c’est de ça dont il est question aussi au delà des personnages, des avancées médicales à une époque précise. Quoi qu’il en soit, si The Knick est renouvelée pour une saison 3, la série devrait changer drastiquement puisque Steven Soderbergh a annoncé son envie de donner sa caméra à quelqu’un d’autre.

Commenter cet article