Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Preacher. Saison 2. Episodes 3 et 4.

24 Juillet 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Preacher

Critiques Séries : Preacher. Saison 2. Episodes 3 et 4.

Preacher // Saison 2. Episodes 2 et 3. Mumbai Sky Tower / Damsels.


Il y a un truc que j’ai adoré dans « Damsels » et je pense que c’est la façon dont Eugene est enfermé dans ce cercle sans fin. Eugene est toujours en enfer, ce qui fait chier pour lui, littéralement. Mais justement, outre la scène d’ouverture qui est absolument géniale, Preacher sait très bien s’y prendre pour nous offrir tout un tas de trucs intéressants. Et cet épisode regorge de mystères et le mystère d’Eugene en enfer est sûrement l’un des plus petits. Qui est Dennis par exemple. Au fond, il y a une relation avec Cassidy qui semble intéressante et que la série exploite à sa façon. La série permet au téléspectateur de se poser des questions de façon constante sur l’univers de Preacher. Je suis par ailleurs fasciné par Cassidy et surtout la façon dont la série utilise le personnage dans les épisodes. Joe Gilgun est parfait dans le rôle et je dirais même qu’il s’est amélioré par rapport à la saison précédente. Puis nous avons aussi Tulip, sans parler de Jesse. La relation entre les personnages est solide et l’on s’attache donc encore plus aux histoires de chacun. Preacher sait comment nous embarquer dans ses aventures de façon efficace et intelligente. Jesse était l’an dernier l’un des personnages les moins impliqués dans une vraie relation à trois. Dominic Cooper est parfait mais la série semble avoir réussi à mieux l’intégrer aux autres.

J’aime bien ce que Preacher parvient à faire au travers des épisodes. C’est intelligent et savoureux à la fois. L’organisation mystérieuse est bien introduite dans « Damsels » et j’ai l’impression que cela va prendre de plus en plus forme dans les épisodes suivants. J’ai d’ailleurs hâte de voir « Viktor » (1.04). Mais avant tout cela il y avait « Mumbai Sky Tower ». Alors qu’à la fin du premier épisode Jesse croisait le chemin de Saint, nous reprenons ici de plus belle là où l’on avait laissé Preacher l’an dernier. Cette scène d’introduction résout alors le cliffangher de l’épisode précédent de façon intelligente et rapide, sans trop en faire ce qui reste assez agréable dans son ensemble. Grâce à Dieu, Preacher se concentre sur les forces de la série ici. C’est une très bonne nouvelle. L’arrivée de The Saint au motel tombe pile poil au moment qu’une conférence Gun Aficianados, ce qui va nous emmener vers une explosion de violence dont Preacher elle-seule semble avoir le secret. Finalement, Preacher délivre en deux épisodes tout ce que j’aime dans cette série. Avec « Damsels » il y a quelque chose de mélancolique autour de certains personnages et du destin dans lequel ils sont tombés. Mais les personnages forment aussi un plus grand ensemble cette année que l’an dernier.

Note : 8.5/10. En bref, une solide suite à ce qui semble être pour le moment une brillante saison.

Commenter cet article