Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Preacher. Saison 2. Episodes 6 et 7.

6 Août 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Preacher

Critiques Séries : Preacher. Saison 2. Episodes 6 et 7.

Preacher // Saison 2. Episodes 6 et 7. Sokosha / Pig.


Entre de la vente d’âme et un cochon qui vole, Preacher sait comment nous offrir un spectacle relativement fun. Mais je crois que « Sokosha » est mon épisode préféré ici entre les deux épisodes. En grande partie car cela permet de rappeler ce dont Jesse est capable face à quelqu’un qui a une âme. Mais le cold open n’était pas ce qu’il y avait de plus facile à cerner. Ce que l’on comprend par la suite c’est un homme qui vend un pourcentage de son âme afin de la donner à quelqu’un d’autre qui a les moyens et qui en a réellement besoin. Cette intrigue est particulièrement brillante mine de rien. C’est aussi un épisode qui nous offre la confrontation entre Jesse et le Saint que l’on pouvait attendre depuis un bout de temps et encore mieux, tout cela ne se termine pas d’un coup… Car même si le Saint est sous l’eau, il est toujours en vie et j’ai hâte de le voir réapparaître afin d’assouvir sa vengeance. Car c’est un truc qui arrivera forcément à un moment donné de l’histoire, probablement de cette saison 2 d’ailleurs. Ce face à face intervient donc un peu plus tôt que je n’aurais pu l’imaginer surtout que l’on est juste à la moitié de la saison. Tout cela laisse alors Preacher dans une position étonnante car cela veut dire que la série doit trouver de nouvelles intrigues à mettre en avant qui puissent nous tenir en haleine jusqu’à la fin de la saison.

Et les cauchemars de Tulip dans l’épisode suivant ne sont pas anodins. Ils viennent nous rappeler que même si le Saint est pour le moment loin d’eux, il reste assez proche finalement. Le Saint garde alors en otage Tulip, Cassidy et Dennis ce qui nous laisse aussi le temps de découvrir que Dennis est le fils de Cassidy. Et l’on apprend également que Jesse et le Saint ont une âme.. compatible. Bon, si l’histoire du vendeur d’âmes est un peu tirée par les cheveux dans le sens où elle tombe un peu trop facilement à pic cela fonctionne très bien malgré tout. Tout ce qui se passe dans cet épisode est en tout cas cool, rythmé et assez drôle pour certains aspects. Preacher n’oublie pas Tulip ou Cassidy et leurs capacités non plus, ce qui rend forcément le spectacle toujours plus fort. A côté, « Big » est un peu différent. C’est presque un brillant épisode de Preacher, mais ce n’est pas totalement le cas non plus. Alors que nous avons résolu l’histoire du Saint, Jesse retourne au boulot à la recherche de Dieu. Sauf qu’il n’a pas vraiment de chance, ni même Tulip ou Cassidy. Du coup, Preacher donne de la place à Tulip et à ses cauchemars qui permettent de rappeler que le Saint n’est pas si loin que ça finalement.

Après, nous avons cette histoire de cochon qui flotte. Cela pourrait être fun, mais au delà du côté humoristique de la chose, cela n’a pas forcément de grand intérêt. Pas de mon point de vue. Du coup, je préfère que la série se concentre sur tout un tas d’autres trucs. L’introduction d’Helmut Starr, salaud de tous les salauds, est une bonne idée. Car cet épisode nous offre une introduction aux petits oignons sur le personnage et nous raconte un peu plus de son histoire. On va dire que c’est le seul intérêt avec les cauchemars de Tulip de cet épisode. Le reste n’est pas aussi efficace que j’aurais peut-être pu le souhaiter même s’il n’y a rien d’horrible et que l’on passe un bon moment malgré tout.

Note : 10/10 et 7.5/10. En bref, deux solides aventures.

Commenter cet article