Critiques Séries : Sirènes - Betoolot. Saison 1. Pilot & Episode 2 (Israël).

Critiques Séries : Sirènes - Betoolot. Saison 1. Pilot & Episode 2 (Israël).

Sirènes - Betoolot // Saison 1. Episodes 1 et 2. Pilot / Two.


Sirènes ou Betoolot en israélien est une série policière israélienne qui ne change pas forcément du genre policier que l’on a pour habitude de voir ailleurs, notamment en Europe. Le truc c’est que Sirènes fait des mélanges de genre douteux par moment, tirant la corde du côté des sagas estivales fantastiques françaises mais le résultat n’est pas toujours au rendez-vous. Cependant, dans ce premier épisode, durant une bonne partie, on nous présente Sirènes comme une simple série avec une enquête policière. Jusque là, cela reste tout à fait correct et le scénario sait devenir accrocheur à sa façon. Mais Sirènes c’est bien plus qu’une enquête car derrière il y a un véritable mystère. Les théories autour de l’histoire de Maia et de ce qui lui est arrivé est un peu tiré par les cheveux et perd par moment le téléspectateur. Créée par Shahar Magen (The Accursed, Hasufim) et Adam Sanderson (Levaya Bazaharaïm), Sirènes n’est pas les israéliens au meilleur de leur forme. Depuis des années ils sont copiés par les américains mais Betoolot n’est probablement pas la série qu’ils ont pu avoir envie d’adapter car le mélange des genres, pourtant séduisant, n’est pas aussi bien fichu ici que l’on ne pourrait le souhaiter.

La vie de Shelli, officier de police, change radicalement le jour où est découvert le corps d'une jeune femme trentenaire qui lui ressemble étrangement. Lors de l'enquête de Shelli, son passé va ressurgir. Maia, sa soeur jumelle est morte noyée 17 ans auparavant.

Je m’attendais à ce que Sirènes nous offrir des rebondissements et que ceux-ci fonctionnent mais il n’en est rien. La série se contente de faire des tas de trucs qui n’offrent pas vraiment d’originalité. Dans le premier épisode, les discussions sont un brin stériles et seule la rencontre entre Shelli et sa soeur jumelle morte noyée 17 ans auparavant est quelque chose que j’ai bien aimé. La série tente de créer une situation émotionnelle riche et forte, et même si cela ne fonctionne pas totalement, cela a le mérite de fonctionner malgré tout. Le premier épisode a beau être classique, il sait tout de même nous donner envie de rester et c’est le second épisode qui laisse imaginer que les choses se gâtent un peu plus. L’histoire commence alors à créer le mystère. En effet, Maia a disparu depuis une balade en mer il y a 17 ans et elle est morte noyée. Il y a cependant des choses qui ont changé : elle a grossi, elle a un tatouage et surtout qu’est-ce qu’elle a fait durant toutes ces années ? Sans compter que Maia est encore vierge… En prenant certains chemins parfois sinueux, Sirènes reste correcte mais a besoin de se démarquer autrement. Il faudrait alors que les personnages soient touchants et/ou que leur histoire personnelle soit bien mieux développée. On verra bien la suite, mais je ne sais pas trop à quoi m’attendre.

Note : 5/10. En bref, une mise en place intéressante mais qui s’égare par moment avec le manque d’ambition émotionnelle.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

Cliquotte47 01/07/2018 14:54

Je viens de voir les deux premiers épisodes de Sirènes. J'ai été impressionnée par le ton très naturel des comédiens, ils semblent être filmés en caméra cachée, cela crée un côté un peu indiscret, un brin de voyeurisme pour le spectateur, c'est comme si on écoutait aux portes, le drame qui se jouait pour ces policiers, ces familles, ces voisins et bandes d'amis. Les dialogues sont très libres, différents des séries françaises et américaines... Je ne sais pas où cela nous mènera, je me laisse porter par l'ambiance un peu glauque, j'ai hâte d'en savoir plus.