Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Chicago P.D. Saison 1. Episode 6. Conventions.

4 Mars 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Chicago P.D

vlcsnap-2014-03-02-14h34m36s177.jpg

 

Chicago P.D. // Saison 1. Episode 6. Conventions.


Sophia Bush a eu beaucoup de boulot cette semaine sur NBC. En effet, présente dans Chicago Fire et puis dans SVU, elle est actuellement au centre de ce tout nouvel épisode de Chicago P.D. Pour aider la police de Chicago, nous avons Fin et Amanda qui rendent une petite visite à Voight et cie. C’était une très bonne idée et j’espère voir plus souvent des cross-over. Surtout que dans cet épisode de Chicago P.D. il y avait des personnages de SVU et de Chicago Fire. Ce qu’il serait bien maintenant c’est qu’il y a un vrai cross-over avec une intrigue à suivre sur les trois séries. Cette histoire de meurtres et viols en série était une très bonne intrigue pour intégrer du SVU dans cette série mais en plus de ça, la série parvient à créer un épisode rythmé du début à la fin. Je ne m’y attendais pas nécessairement mais en tout cas, « Conventions » fait partie de mes épisodes précédents de cette série jusque là (ce n’est pas bien difficile étant donné que peu d’épisodes ont été diffusés pour le moment). La petite visite de Rollins et Fin à Chicago permet de donner un peu de substance et de dimension à cette intrigue. Surtout que celle-ci fonctionne sur des bases assez classiques et déjà vu.

Du coup, que Chicago P.D. s’intéresse de plus près à une histoire comme celle-ci n’était pas une mauvaise idée. Bien au contraire, je dirais même que c’était une très bonne chose. Erin est en train de devenir le personnage le plus important et le plus intéressant dans Chicago P.D.. En effet, je trouve que peu à peu elle efface Voight. J’aime bien Sophia Bush et elle est bien meilleure ici que dans l’insipide One Tree Hill ou encore dans cette très mauvaise comédie appelée Partners. Le personnage d’Erin l’aide énormément il faut bien l’avouer, notamment car elle apporte une dimension plus émotionnelle à la série. J’ai bien aimé ce moment où elle croise à l’aéroport une ancienne amie du lycée et qu’elle lui annonce qu’elle est devenue flic. On se rend compte que Erin n’était pas prédestinée à ce genre de carrière mais plutôt à marier un gros poisson afin de passer son temps à faire du shopping sur la 5ème Avenue. Mais il n’en est rien. Erin est une femme forte mais avec une petite sensibilité. En tout cas, plus l’on avance dans Chicago P.D. et puis j’aime la série.
vlcsnap-2014-03-02-14h43m31s155.jpgRuzek de son côté est aussi en train de prendre de plus en plus de place. On n’avait pas forcément eu la chance de le voir se pavaner dans la série. L’une de mes scènes préférées de cet épisode est la dernière où tout le monde se retrouve au bar du coin afin de boire une petite bière. C’était un moyen intelligent de faire se retrouver tout le monde et de montrer aussi l’unité des trois séries présentes dans cet épisode. Pour ce qui est de l’affaire de la semaine, elle est certainement celle la plus touchante que Chicago P.D. ait pu nous raconter jusque là. Celle en tout cas pour laquelle j’ai eu le plus de compassion. C’est une bonne chose car cela participe aussi à ce que le téléspectateur s’attache aux personnages et à l’univers. Finalement, après une expérience aussi réussie, j’espère que l’on aura l’occasion d’avoir plus de petites visites de ce genre là (et puis Voight peut même aller à New York lui aussi quand on y pense). En tout cas, le monde du cross-over a encore de beaux jours devant lui avec l’univers de Dick Wolf, surtout quand on voit les audiences que ces épisodes ont pu faire.

Note : 8/10. En bref, une intrigue touchante, des personnages au rendez-vous et une belle unité de groupe.

Commenter cet article