Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crossbones. Saison 1. Pilot.

31 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crossbones

vlcsnap-2014-05-31-12h10m20s246.jpg

 

Crossbones // Saison 1. Episode 1. Pilot.


La toute nouvelle série de Neil Cross (Luther, Doctor Who) a de l’ambition et ce n’est pas une mauvaise chose mais n’a malheureusement pas la mesure de ses ambitions. Plus tôt cette année Starz nous avait délivré sa série de piraterie : Black Sails. Une série assez bonne d’un côté mais bancale de l’autre. Ce que je trouve dommage avec Crossbones c’est que la série est constamment bancale et en plus de ça, elle a mal été vendue. En effet, depuis les prémices du projet on ne nous parle que de John Malkovich (Les Liaisons Dangereuses). J’adore cet acteur mais dans cette série il cabotine et tentent difficilement des expressions de visage étranges qui ne parviennent pas vraiment à donner au film l’attrait qu’il aurait pu avoir. Crossbones est sensée nous parler de Barbe Noire et pourtant l’on ne voit pas très souvent le personnage, c’est tout juste s’il est dans la moitié de ce premier épisode. Si seulement il n’y avait que ça comme problème. Par moment, j’ai l’impression que la narration n’est pas très fluide. Disons que l’on passe plus ou moins du coq à l’âne sans qu’il n’y ait réellement de fil conducteur. Les personnages manquent donc cruellement d’intérêt et contrairement à Black Sails qui avait su mettre en avant certains personnages (notamment Eleanor pour ceux qui ont vu la série).

Les pirates les plus célèbres du monde fondent leur propre nation appelée sur l'île de New Providence, dans les Bahamas, la toute première démocratie des Amériques dirigée par Barbe Noire...
vlcsnap-2014-05-31-12h07m03s71.jpgNeil Cross tente donc ici de nous plonger dans l’univers de la piraterie à sa manière. Si j’ai beaucoup aimé le travail qu’il a pu faire dans des séries anglaises, je suis beaucoup moins convaincu par Crossbones. Ce premier épisode introduit le tout de façon très étrange, sans pour autant chercher à faire les gros sabots. Mais peut-être qu’il aurait dû rendre son script beaucoup plus lisible. Car c’est l’un des problèmes de cette série. Je dois avouer que je n’étais pas plus excité que ça par le projet qui avait tout de même été abandonné par Hugh Laurie lors des phases de casting. C’est bien que quelque chose clochait là dedans et même si ils avaient réussi à attirer John Malkovich qui est tout de même un nom assez connu et reconnu, je n’avais pas plus envie que ça dé découvrir cette nouvelle série. Le résultat est bien ce que je craignais : une série avec des histoires certes mais manquant cruellement d’intérêt. Je pense que si vous voulez voir une série de pirates, il faut vous tourner vers Black Sails et encore, cette dernière n’était pas aussi réussie qu’elle n’aurait pu l’être (malgré quelques très bons épisodes).

Le problème c’est que les scénaristes n’ont malheureusement pas su gérer les personnages et l’histoire de la meilleure façon qu’il soit. Du coup, on s’est plus ou moins retrouvé avec des choses qui n’étaient pas toujours très passionnantes. Ce premier épisode de Crossbones tombe donc dans tous les pièges de la série de pirates. Sans chercher pour autant à faire dans les clichés, le personnage de Barbe Noire que l’on nous vend comme le grand héros de la série est très étrange. L’acteur semble parfois sous une substance pas très licite. Comme quoi, NBC a bien eu raison de proposer cette série discrètement l’été. Ce n’était pas quelque chose qui avait du potentiel et encore moins celui de devenir une grande série sur des pirates. Je pense que je vais aller au delà de ce pilote car il n’y a pas grand chose l’été et que j’ai besoin de dépaysement alors voir John Malkovich cabotiner comme c’est pas permis à faire des grimaces étranges dans ma télévision, c’est pile poil ce qu’il me fallait. Après tout, c’est drôle vous ne pensez pas ?

Note : 3.5/10. En bref, un premier épisode d’une médiocrité affligeante avec au milieu de ça, un grand acteur pour une prestation étrange et minimaliste.

Commenter cet article