Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 4. Episode 14.

18 Février 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

the-good-wife-alicia-florick-smiling.png

 

The Good Wife // Saison 4. Episode 14. Red Team, Blue Team.


Cette semaine, la série The Good Wife utilise le principe du "mock trial" ou simulacre de procès pour les français. Déjà vu dans bon nombre de séries judiciaires mmais également dans la  première saison de la série (1.20 "Mock") alors que Will présidait le simulacre de procrès dans une faculté de droit. The Good Wife expérimente constamment et c'est justement ce qu'il y a de bien dans cette série. Outre le principe du "mock trial" que je trouve excellent, "Red Team, Blue Team" était avant tout une étude du personnage d'Alicia Florrick sous toutes les coutures. On lui présente deux opportunités : s'associer à Cary et monter leur propre firme avec les associés de quatre années d'ancienneté ou accepter la proposition de Diane et Will d'être la nouvelle (et seule) partenaire égale. C'est une question rhétorique au fond car l'on sait le choix qu'elle va faire. Il n'était pas possible pour Alicia d'accepter l'offre de Cary mais elle était maligne et judicieuse. Cela permet aussi à Alicia de se rendre compte que finalement elle a du talent et pourrait l'exercer ailleurs, où elle en serait maitre et où il serait reconnu.

Quelques séquences de cet épisode étaient un peu plus fun qu'autre chose : notamment le moment où Will et Alicia vont s'engueuler et finir par s'embrasser. The Good Wife remet donc sur le tapis la liaison qu'ils avaient eu précédemment, et toute cette histoire qui avait volé en éclat il y a plusieurs épisodes de cela (avant qu'elle ne décide de se remettre avec Peter). La série joue ici avec mes nerfs car j'aime bien le couple que forme Alicia avec Peter, mais j'aime aussi cette relation sexuelle et presque sauvage qu'il y a entre Alicia et Will, qui les ramène à quelques années en arrière. C'était un peu cliché sur le moment toute cette mascarade (surtout Alicia qui se demande ce qu'elle fait, et qui court vers l'ascenseur comme si un tueur en série voulait la pourchasser). Mais au fond c'est un peu le démon de l'amour qu'elle fuit, elle ne veut pas retomber amoureuse de Will (enfin, elle ne veut pas s'avouer qu'elle est amoureuse de lui de toute façon). Ce que j'ai aussi beaucoup aimé dans cet épisode c'est David Lee. Mine de rien ce personnage sait faite le show.
the-good-wife-alicia-florick-elevator.pngthe-good-wife-kyle-maclachlan.pngIl s'impose toujours dans les discussions et parvient à donner le ton. Ce qui n'est pas anodin finalement quand l'on voit à quel point le personnage a su imposer son caractère dans une série qui l'avait presque oublié lors de son introduction. Le "mock trial" était l'occasion pour les scénaristes de The Good Wife de mettre en avant les talents d'Alicia dans une cour de justice. Elle était excellente et le client a fuit a cause d'elle, car elle était forte en jouant la défense alors que Diane et Will ne pouvaient plus rien faire en face pour défendre la société. Derrière cette histoire se cache aussi une critique des fameuses boissons énergisantes, celles que l'on appelle Burn, Monster ou encore Red Bull. La série s'en amuse et le téléspectateur prend presque en compte les risques des ces boissons sur la santé et pour l'organisme. Je n'en consomme personnellement aucune trouvant ça immonde (au goût), et du coup je ne me suis pas senti réellement concerné mais ayant étudié Red Bull, je dois avouer que je trouve moi aussi ces boissons dangereuses.

Finalement, ce nouvel épisode de The Good Wife poursuit aussi les aventures de Eli Gold avec une Elsbeth toujours aussi en forme alors qu'elle tente de faire en sorte que les charges soient abandonnées contre Eli. Ce dernier va devoir accepter de trouver des preuves contre Jordan. Tout cela se met en place assez facilement et j'ai bien aimé voir Kyle MacLachlan dans ce face à face avec Carrie Preston. Les deux acteurs sont en forme et je ne pouvais pas demander mieux de la part de cette série. The Good Wife me suprendra donc toujours autant et dans le bon sens du terme.

Note : 9/10. En bref, jouissif.

Commenter cet article