Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Good Wife. Saison 5. Episode 2.

7 Octobre 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Good Wife

vlcsnap-2013-10-07-11h25m10s20.png

 

The Good Wife // Saison 5. Episode 2. The Bit Bucket.


Encore une fois, The Good Wife innove dans sa manière de fonctionner. Cette semaine cela passera par le téléphone. En effet, tous les coups de fil passés durant l'épisode vont servir de fil conducteur alors que deux analyses de la NSA (incarnés par Tobias Segal et Zach Woods) sont en train de les écoutés. On ne sait pas vraiment quel est le but de la NSA dans cette histoire mais j'ai beaucoup aimé que l'on ne résolve pas tout d'un coup d'un seul dans cet épisode. Il va y avoir pas mal de choses qui vont prendre forme dans les prochains épisodes et j'ai hâte de découvrir comment cela va évoluer. Cette idée de mettre en scène les appels que les personnages vont se passer entre eux comme de potentielles sources de problèmes pour eux m'a plu. J'ai cependant cru un instant à la fin de l'épisode que les deux analystes de la NSA allaient être limogés et qu'ils allaient aller voir Alicia et Cary afin de leur proposer leurs services. Cela aurait pu être amusant mais The Good Wife ne veut pas aller vers la simplicité et va donc se permettre de creuser un peu plus dans les prochains épisodes à venir. J'ai tellement hâte de découvrir ce qu'il se cache derrière tout ça. Surtout que l'ex petite ami de Zack, Nisa, semble impliquée dans cette aventure.

C'est étrange tout de même mais j'ai hâte de découvrir comment tout cela va réellement prendre forme. Il se passe tout un tas de choses durant ces 45 minutes d'épisode et l'impossibilité pour le téléspectateur de respirer encore une fois. Cette représentation de la NSA permet de mettre en scène le scandale rendu public par Edward Snowden. Une représentation intelligente et passionnante qui permet clairement aux personnages de nous offrir de très bons moments une fois de plus. Cela permet aussi de démontrer que la NSA peut tout faire, même ce qu'il y a de plus illégal finalement. Pour le moment, nos deux analystes ne font pas vraiment dans la demi-mesure. Ils écoutent à moitié les conversations au sujet d'Alicia et de Cary et de leur plan de quitter Lockhart / Gardner. J'aime bien car cela permet aussi de donner au téléspectateur quelques frissons. On sent que le danger est omniprésent et qu'ils pourraient se faire virer du jour au lendemain, sans solde. Le pire est que toute cette histoire d'écoutes téléphoniques est parfaitement plausible. Personnellement, cela me fait presque peur cette histoire de contrôle des communications entre citoyens.
vlcsnap-2013-10-07-11h23m09s83.pngThe Good Wife reste une série complexe et elle ne cherche pas vraiment à simplifier quoi que ce soit. C'est une très bonne chose et cela permet également de démontrer aux téléspectateurs que les scénaristes savent de quoi ils parlent. Bien que cet épisode soit moins inspiré que le précédent (notamment en termes de mise en scène), il nous offre quelques très bonnes intrigues. Comme celle du retour de Neil Gross (incarné par John Benjamin Hickey - The Big C -) dans le rôle du CEO de ChumHum (le Google de The Good Wife). J'aime beaucoup Neil Gross. C'est quelqu'un de charismatique et dès sa première apparition dans la série il avait su retenir mon attention. C'est quelqu'un qui aime le spectacle en plus de ça, ce qui ne gâche en rien le plaisir que l'on peut prendre devant cet épisode. J'adore le nom ChumHum. C'est tellement cocasse finalement comme nom. Mais je dois avouer que cela colle parfaitement à l'univers de The Good Wife. Il y a aussi SleuthWay, une sorte de Facebook inventé par Patrick Edelstein (incarné par Jack Carpenter).

L'occasion était parfaite pour faire revenir Jeffrey Tambor dans le rôle du juge de l'affaire. J'adore cet acteur et il est vraiment bon dans le rôle du juge. Il était delà la semaine dernière. Cela permet de garder un certain fil conducteur dans ce micmac particulièrement difficile à cerner. Ailleurs, nous avons Alicia et Cary qui commencent à préparer leurs futurs bureaux. Sauf qu'il va y avoir un problème et grâce au compte en banque de la mère d'Alicia, forcément tout le monde va être content. J'aime bien la mère d'Alicia. C'est quelqu'un de touchant et de particulièrement amusant. Elle parvient à faire plaisir à sa fille et même à se bourrer littéralement la gueule avec sa fille dans un bar. Quel moment. J'ai beaucoup aimé. Cependant, l'épisode fait aussi quelques bêtises, notamment autour de Diane. Elle doit donner Will afin d'avoir son boulot de juge. Elle va dans un premier temps refuser avant de se laisser avoir. C'est dommage car pendant ce temps Peter va tout faire pour que Diane ait ce boulot de juge. Du coup, j'ai hâte de voir comment cela va se goupiller. Surtout que Diane est une avocate importante de The Good Wife. La sortir du jeu sera difficile.
vlcsnap-2013-10-07-11h39m24s103.pngEt puis il y a aussi Eli qui nous permet de retrouver Becca (incarnée par Dreama Walker - Don't Trust the Bitch in Apartment 23 -) dans une scène assez rigolote. Même si au fond cette intrigue ne sert strictement à rien. Dommage que l'on gâche le potentiel de ce personnage de cette façon. Mais bon, tout le reste de l'épisode était bon. J'aime cette dose de The Good Wife chaque semaine, d'autant plus que c'est assez difficile de digérer un épisode. Il y a tellement de choses à ingurgiter. Il faudrait presque voir chaque épisode deux ou trois fois pour tout assimiler.

Note : 9/10. En bref, les nouvelles dynamiques sont jouissives et l'intégration de cette intrigue autour de la NSA brillante.

Commenter cet article