Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 12. Crazy for You.

5 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #The Flash

Critiques Séries : The Flash. Saison 1. Episode 12. Crazy for You.

The Flash // Saison 1. Episode 12. Crazy For You.


Il y avait pas mal de choses dans cet épisode mais rien qui sort réellement du lot. On a donc ici un épisode tout ce qu’il y a de plus classique pour The Flash avec quelques bonus en prime comme Grant Gustin qui est là pour nous rappeler qu’il sait pousser la chansonnette lors d’une séquence karaoké sur Summer Nights de Grease. Pourquoi pas, cette scène était assez sympathique et permet de rappeler à quel point The Flash est une série amusante. En tout cas c’est ce que je vois au travers de cet épisode, la série s’amuse. Par ailleurs, dans des registres plus sérieux, nous avons le père de Barry qui débarque sur le devant de la scène. C’était assez appréciable que The Flash cherche à développer un peu plus la mythologie de la série et plus particulièrement les petites histoires de famille de notre héros, Barry Allen. Ce dernier a besoin de ce genre de scènes pour nous attacher à lui et nous donner également envie d’en découvrir beaucoup plus à son sujet. Le père de Barry n’est pas le personnage le plus intéressant que The Flash nous ait introduit mais il permet tout de même à cet épisode d’avoir des choses à nous raconter qui font grandir la série et le héros. Mais la série se concentre par ailleurs sur un méchant de la semaine, un méta-humain, de seconde zone.

Je suis bien d’accord que The Flash ne peut pas toujours jouer sur des méchants de première division. En effet, entre Reverse-Flash, Captain Cold et tous les autres, la série a déjà démontré qu’elle savait nous offrir des méchants de grande envergure. Mais cela ne veut pas dire que le méchant de la semaine était inintéressant. Peek-a-Boo n’est tout simplement pas le genre de méchants que l’on a envie de voir toutes les semaines. Mais les scénaristes de The Flash savent très bien qu’ils n’ont pas un très bon méchant. Ils tentent alors de le cacher en partie sous tout un tas d’intrigues secondaires qui malheureusement ne délivrent pas autant que l’on pourrait probablement le croire. Car au delà de l’histoire du père de Barry qui dans un sens fait son petit effet de prime à bord, la suite manque un peu de surprises. Ce que l’épisode ne parvient pas non plus à faire c’est à nous intéresser aux motivations qui amènent Peek-a-Boo a être ce qu’elle est. On a donc une justification bateau qui viendrait de sa malchance pour ce qui est de la gente masculine. Cela manque de surprises car à défaut d’avoir un bon méchant, on aurait pu nous surprendre avec des twists intelligents.

Mais l’épisode ne fait pas non plus grand chose dans ce sens là. Le fait que Cisco qui fait copain-copain avec Pied Piper afin de découvrir la vérité au sujet de Firestorm manque là aussi de surprise. L’association ne fonctionne donc pas aussi bien que l’on aurait probablement pu le souhaiter et la série ne se sert pas de tout ce qu’elle a déjà pu mettre en oeuvre pour rendre le tout un peu plus intrigant. Car ce que j’ai envie de voir dans une série comme The Flash ce sont des choses surprenantes à défaut de grandes scènes d’action. Car je n’ai pas besoin de grandes scènes d’action dans les rues de la ville toutes les semaines. Au bout d’un moment ce serait lassant. Mais ce que je veux ce sont des choses différentes, des twists qui sortent un peu de l’ordinaire et que l’on arrive à nous délivrer des révélations moins téléphonées que celles que l’on a eu autour du méchant de la semaine dans cet épisode. Sans parler de tout ce qui touche à la vie amoureuse de Barry. J’ai l’impression que la série ne sait pas trop quoi en faire pour le moment. Ce n’est pas nécessairement un reproche sauf que cela pourrait le devenir si The Flash ne sait pas comment s’y prendre là non plus à la longue. Si j’ai été déçu par cet épisode, je garde malgré tout en tête qu’il ne s’agit que d’une transition, en attendant un méchant plus convaincant et des rebondissements plus surprenants.

Note : 5/10. En bref, un épisode faible en surprises.

Commenter cet article