Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 31 - Broad City (Saison 2)

23 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2014-2015

[CLASSEMENT] - 31 - Broad City (Saison 2)

Broad City est pour moi une comédie inégalable. Pas forcément car elle est meilleure que les autres mais surtout car elle sait faire des choses que d’autres ne savent pas faire. Je trouve donc assez intéressant de voir que finalement on peut encore créer des comédies originales à partir de sujets tout à fait classique. En effet, à la base Broad City se concentre sur deux amies new-yorkaise dont nous allons suivre les péripéties amoureuses, sexuelles, professionnelles, etc. Jusque là, tout est très classique et presque déjà vu ailleurs dans Sex & the city pour le côté cru ou bien d’autres comédies qui peuvent oser tout un tas de choses. Par chance, Broad City n’est pas une pâle copie d’une autre série et sait justement toujours nous surprendre à sa façon. J’ai été fasciné de voir que cette comédie a pu délivrer quelque chose d’aussi jouissif et efficace que ce que l’on peut voir à l’écran au fil des épisodes de la première saison mais également de la seconde. La seconde est d’égale qualité avec la première, parfois même un peu meilleure et à d’autres moments beaucoup moins bonne. On se retrouve cette année propulser à nouveau dans tout un tas de séquences aussi saugrenues que drôle, que cela soit au sujet d’un gode ceinture ou bien d’autres choses.

Car l’avantage de cette comédie c’est qu’elle peut justement satisfaire ses téléspectateurs de scènes fonctionnant à la fois sur du comique de situation très classique mais également sur tout un tas d’autres choses plus psychédéliques, sous acide en somme. C’est là que « Wisdom Teeth », l’un des meilleurs épisodes de la saison entre en scène, changeant la dynamique entre Abbi et Iliana de façon assez intelligente. Car Broad City sait aussi constamment bousculer les habitudes de ses personnages et c’est toujours quelque chose que j’apprécie et qui sait me séduire. C’est tout un tas de petites trouvailles assez délirantes que cet épisode tente de nous proposer au fil des minutes sans pour autant oublier que derrière il faut aussi donner aux personnages quelque chose à faire évoluer, à faire grandir, etc. Du coup, la série enchaîne tout un tas d’épisodes de ce genre là, bousculant en partie ce que Broad City avait déjà pu installer dans sa première saison histoire de nous rappeler qu’elle est capable de beaucoup de choses et surtout de nous surprendre. Au travers de cette seconde saison, la série étoffe aussi les personnages et nous permet de les découvrir sous un angle complètement différent, ce qui apporte là aussi son lot de très bonnes surprises et de moments très drôles et presque tendres aussi.

Car Broad City, et je ne l’avais pas déjà dit dans mon bilan de la saison 2, elle reste une série pleine de tendresse. L’amitié entre ces deux femmes est terriblement touchante et c’est à mon sens ce qui fait aussi son succès à mes yeux car l’on s’attache très facilement à ces héroïnes dont on a envie de tout savoir, même les délires les plus étranges. Car il y a énormément de scènes étranges qui sortent du commun, comme la course poursuite par exemple dans le dernier épisode et sa chute. Tout est drôle car c’est absurde et que cela sort complètement du contexte général et habituel de ce genre de séries. Elle m’émerveille peut-être pour peu de choses d’après vous mais si vous n’avez jamais jeté un oeil à Broad City, je vous conseille vivement de vous rattraper les deux premières saisons (avant de commencer la saison 3 qui devrait débuter courant de la saison prochaine). Nos héroïnes sont de vraies révélations comiques pour une comédie qui aurait pu tout droit sortir de la tête d’une Tina Fey ou d’une Amy Poehler. Peut-être que justement, la relève est déjà là chez ces femmes qui ont réussi à prouver qu’il n’y a pas que les hommes et que les femmes ont toute leur place dans le monde des comédies.

Commenter cet article