Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 32 - You’re the Worst (Saison 1)

22 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2014-2015

[CLASSEMENT] - 32 - You’re the Worst (Saison 1)

Au départ, You’re the Worst c’était l’histoire de Jimmy et Gretchen, deux personnages pas nécessairement fait pour être ensemble, qui n’ont pas envie de relation sérieuse alors qu’ils se rencontrent à un mariage et puis rapidement, la série va complètement changer de direction. Créée par Stephen Falk, cette comédie avait tout pour réussir et pourtant, j’avais peur qu’elle emploi des choses ultra classiques que l’on a déjà vu ailleurs. Par chance, le résultat est assez étonnant en grande partie car le duo créé par la série, Jimmy et Gretchen, est l’un des duos les plus improbables qu’il soit dans le monde des comédies. Les deux personnages ont des égaux et une personnalité complètement différente. D’un côté on a Jimmy, égocentrique, narcissique, qui ne ressent rien et de l’autre Gretchen, une femme à la passion autodestructrice. Leur rencontre ne pouvait donner qu’une histoire de plan cul régulier et c’était ça au départ. Mais You’re the Worst veut aussi parler des dérives de ce genre de relations, qu’à un moment donné l’un des deux peut tourner amoureux de l’autre. Je ne m’attendais pas du tout à ce que cela soit fait avec une telle folie. S’ils tombent petit à petit amoureux l’un de l’autre, ils ne veulent pas se l’avouer et vous tout faire pour justement briser ce qui est en train de se construire.

La série est par ailleurs très drôle. Il y a énormément de situations cocasses et pas seulement du point de vue des personnages mais aussi de la façon dont elle parle de certains sujets. Entre drogues, alcool, sexe, amitié et amour, la série tente d’osciller entre ces divers thèmes de façon assez intelligente. Au fil des épisodes, on retrouve tout un tas d’éléments qui sont en apparence très classiques et puis finalement You’re the Worst est aussi une comédie touchante dernière toutes ses petites idées qui permettent de nouer des liens entre Jimmy et Gretchen. Au début de la saison, on sent tout de suite qu’il y a des atomes crochus même si l’on veut nous faire croire le contraire. Si l’on pourrait penser que le couple qui est en train de se former au centre de la série est ce qu’il y a de plus important, c’est loin d’être le cas. En effet, tout un tas de personnages secondaires apportent eux aussi leur lot de bonnes répliques, de cocasseries en tout genre, souvent là pour servir les personnages. Je pense à Edgar qui souffre de PTSD. C’est un personnage qui flotte tout au long de la saison, dont You’re the Worst n’a pas nécessairement besoin mais que la série exploite toujours de façon juste et intelligente. C’est aussi pour cela que ce personnage fait rire.

Il apporte ce que les deux autres personnages ne peuvent pas apporter. C’est dans compter sur Lindsay, la meilleure amie de Gretchen qui apporte une énergie différente à la série et surtout quelque chose de beaucoup plus dynamique. D’ailleurs, je trouve que par moment Lindsay vole la vedette à sa meilleure amie. Finalement, You’re the Worst est une comédie surprenante car elle a énormément de choses à raconter, même au delà de la relation de ces deux personnages. La série s’appuie sur tout un tas de sujets différents, liés à des relations amoureuses. Cela permet de poser de bonnes questions en apportant les réponses que la série peut apporter. La série a encore des choses à arriver mais elle s’est forgée une vraie âme et humour propre à elle-même. Je pense qu’il y avait encore plus de choses à faire que tout ça et j’espère que la saison 2 va parvenir à confirmer la réussite de cette première saison et tous ses points forts. C’est risqué mais je prends le pari que oui, ce sera réussi. Après tout, avec deux personnages comme Jimmy et Gretchen et le dernier épisode de la saison, on ne peut pas rater la suite. Il y a trop de bonnes pistes. Aya Cash et Chris Geere, qui ne sont pas les comédiens les plus connus de leur génération, sont pour moi une révélation.

Commenter cet article