Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 7 et 8.

5 Juin 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Turn

Critiques Séries : Turn - Washington’s Spies. Saison 2. Episodes 7 et 8.

Turn - Washington’s Spies // Saison 2. Episodes 7 et 8. Valley Forge / Providence.


Au travers de ces deux épisodes, Turn tente encore une fois de nous convaincre qu’elle n’a pas tout dit et c’est vraiment le cas. On peut le voir que dans ces deux épisodes l’univers fonctionne et même plus encore, la série est enfin en train de se réveiller (et il ne reste que deux épisodes après ces deux-ci, il serait temps). J’avais déjà aperçu un mieux dans l’épisode 2.06, ce qui semble se confirmer ici. Dans « Valley Forge », Washington a un problème personnel et il va tenter de faire face avec l’aide de son esclave Billy Lee. Côté culture américaine, je trouve que Turn reproduit plutôt bien ce qui se passait à cette époque (et pas seulement pour l’esclavage), aussi car les personnalités connues de cette époque sont bien représentées. Washington est quelqu’un d’important dans l’univers de Turn et il continue donc d’asseoir sa présence. Au travers de « Valley Forge » il veut nous rappeler qui il est et ce même s’il a un petit problème. Mais le problème c’est que Abe est en prison et que ce dernier doit donc tenter de rester sous couverture au risque de finir un peu plus qu’en prison. Le fait que Abe soit en prison a complètement redéfini les priorités de la série et surtout sa narration. Cela permet d’avoir des personnages moins stagnants et celui d’Abe parvient donc à subir les conséquences de cette histoire avec beaucoup de charme et de simplicité. Dans la narration de la série on se rend compte que parfois les meilleures choses sont les idées les plus simples.

Et le fait que Abe aille en prison était une idée simpliste et cela a même été amené de façon très basique, sauf que l’exécution de cette intrigue est bien plus intéressante et nous démontre que finalement Turn a beaucoup plus à faire et à dire que l’on n’aurait probablement pu l’imaginer au départ. Cet épisode prépare aussi le terrain pour d’autres choses et notamment du point de vue de Ben ou encore de Caleb. La série prouve que ces personnages ne sont pas là pour faire les piquets et qu’au contraire, ils sont là pour faire avancer l’histoire de façon drastiquement différente. Sans que l’on ne s’y attende réellement, Turn est clairement en train d’inverser la tendance, un peu comme elle avait tenté de le faire l’an dernier avec la première saison, développant petit à petit un univers en apparence médiocre afin de le transformer en quelque chose de correct et sympathique sur la fin de la saison (cela n’a pas réussi à reprendre de plus belle cette année mais peu importe, ce n’est pas si grave car la saison 2 est un poil plus efficace que la première à mon humble avis, car il y a peut-être plus de choses à raconter). Je suis cependant moins convaincu que tout le monde va réellement prendre du galon d’ici la fin de la saison. « Providence » est à côté un épisode qui permet là aussi de faire monter petit à petit la pression.

On retrouve dans cet épisode Caleb notamment alors qu’il se retrouve dans un submersible direction New York Harbor. C’est peut-être l’une des intrigues les plus efficaces de cet épisode. Je ne m’y attendais pas du tout mais Caleb est de toute façon l’un des meilleurs personnages de la saison. Je pense que c’est la meilleure chose qu’il soit. C’est aussi un épisode qui permet de raccrocher à Turn une partie de l’histoire alors que la France devient un allié de l’Amérique. C’est une occasion de rappeler que nous, français, avons aussi eu notre mot à dire dans la construction des Etats-Unis (mine de rien, on a été présent sur le sol américain que l’on a nous aussi en partie colonisé : la Louisiane et la Nouvelle Orléans c’est bien de chez nous). Turn fait donc quelque chose d’assez efficace en son genre et nous propose quelque chose de nouveau (sans pour autant complètement chambouler les habitudes de la série). Mais c’est une bonne nouvelle que la série fasse évoluer ses intrigues de la sorte. Andre et Peggy prévoient de leur côté de s’enfuir. Ce ne sont pas les personnages les plus importants dans Turn et pourtant, ils parviennent à se frayer un petit chemin dans un épisode qui leur donne l’occasion de se présenter et de voir ce qu’ils peuvent faire. Cela change des épisodes qui se concentrent toujours sur Abe, sur Ben et bien d’autres.

Turn veut alors enfin nous montrer ce dont elle est capable avec ces deux épisodes. Ils sont imparfaits mais solides car ils parviennent à aller dans la bonne direction et à nous offrir de bonnes avancées dans les intrigues de chacun des personnages. L’univers semble aussi se plier en quatre afin de nous proposer un final explosif. Je ne connais pas suffisamment l’histoire des Etats-Unis pour savoir ce qui nous attend d’un point de vue purement historique mais je suis persuadé que cela ne peut qu’être épique (si ce n’est pas le cas, croyez moi, ils vont m’entendre).

Note : 6.5/10. En bref, deux bons épisodes de Turn, imparfaits mais bons.

Commenter cet article