Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

From Dusk Till Dawn : The Series (Saison 3, 10 épisodes) : moments gores et compagnie

4 Janvier 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #From Dusk Till Dawn, #Une Nuit en Enfer la série

From Dusk Till Dawn : The Series (Saison 3, 10 épisodes) : moments gores et compagnie


La première saison de From Dusk Till Dawn était complètement ratée. Je pense que peu de gens peuvent me dire le contraire. Nous avons donc désormais encore 10 épisodes et ce pourrait bien être les derniers. En effet, une saison 4 de From Dusk Till Dawn pourrait bien ne pas du tout voir le jour. Quoi qu’il en soit, cette saison 3 ne baisse pas la cadence et continue de nous offrir pas mal de bons moments gores dont la série a le secret. L’histoire n’est pas toujours passionnante (et c’est bien dommage). Durant les dix nouveaux épisodes il y a donc toujours des tas d’intrigues qui sont là pour remplir les épisodes et qui ne brillent pas vraiment. La saison 3 choisit une approche narrative différente aux deux saisons précédentes, en nous offrant un monstre de la semaine. C’est un format qui fonctionne étrangement mieux que je n’aurais pu l’imaginer et qui pourrait vraiment permettre à From Dusk Till Dawn de perdurer. Cela ne veut pas dire que tous les épisodes sont réussis mais certains n’ont plus marqués que d’autres, ne serait-ce que pour les références que la série fait. On retrouve alors un peu de ce qui faisait le succès de Buffy ou encore Smallville fût un temps. La série parvient également à induire des intrigues plus fil rouge et je trouve que l’ensemble fonctionne plutôt bien dans son ensemble.

Les monstres de la semaine présentés sont tous très différents mais From Dusk Till Dawn garde tout de même une vraie ligne de conduite. Certains épisodes manquent alors un peu d’originalité et donnent l’impression que l’on a déjà plus ou moins vu tout ça. L’écriture est parfois un peu bancale mais c’est assez dommage car faire des références un peu passées sur Britney Spears ce n’est pas la meilleure façon de nous engager dans son histoire. Sans compter sur le fait que certaines références à la pop culture ne sont pas spécialement réussies et semblent même un peu forcées. Mais globalement, From Dusk Till Dawn est capable de nous offrir ce qu’il faut pour passer un bon moment. Sans pour autant tomber dans la mauvaise parodie (et c’est un vrai risque). Les scénaristes on compris qu’est-ce que cette série était et/ou incarnait. La saison 2 s’achevait sur Santaanica et les frères Gecko qui se séparent, pendant que Kate était assassinée. La saison 3 nous permet de retrouver l’histoire là où on l’avait laissé. Ce qui n’est pas plus mal. Si le tout n’est peut-être pas aussi bien géré que les deux saisons précédentes sur certains points, la narration est plus libre. On n’a donc moins l’impression de voir la série faire en sorte de nous faire oublier les quelques trous d’air qu’il y a dans sa narration.

La série a toujours autant de mal à savoir quoi faire de Jesse Garcia ou encore Brandon Son Hoo. C’est dommage car je suis persuadé que From Dusk Till Dawn ne sait pas trop quoi faire pour nous surprendre et c’est bien dommage. J’aurais adoré que la série soit capable de surprendre un peu plus, surtout en changeant la formule. Nicky Whelan arrive dans l’épisode 3.04 dans le rôle du patron de bar mystérieux et son identité n’est pas sans faire quelques échos aux fans de Grindhouse. Côté casting, la série réussie plutôt bien ses choix même si ce n’est pas toujours des gens bien utilisés pour autant. Les fans des deux premières saisons ont largement de quoi découvrir tout un tas de choses dans cette saison 3, alors que ceux qui n’ont pas été convaincu des débuts pourraient alors découvrir la série sous un angle légèrement différent. Finalement, From Dusk Till Dawn est un peu différente cette année ce qui n’est pas si mal que ça et ce même si la série conserve certains de ses défauts (ce qui est dommage là aussi). Je me demande comment une saison 4 pourrait voir le jour si jamais El Rey Network décidait de la renouveler (et ce même si cela risque d’être compliqué). La série a trouvé son chemin de croisière et je pense que c’est le plus important. Plus d’épisodes n’est pas forcément une nécessité pour moi étant donné que je ne suis pas le plus grand fan qu’il soit de From Dusk Till Dawn non plus…

Note : 5/10. En bref, en adoptant une narration en cas de la semaine en plus de son fils rouge, From Dusk Till Dawn change un peu la dynamique avec de bonnes surprises.

Commenter cet article

Fdp 10/07/2017 21:45

tu n'y connais rien en série ferme ta gueule si c'est pour étaler ta science à deux francs six sous , c'est du niveau CM2 ta critique j'espère pour toi que tu voulais pas en faire ton métier. A bon entendeur salut , sombre connard