Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episode 3.

5 Mai 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fargo

Critiques Séries : Fargo. Saison 3. Episode 3.

Fargo // Saison 3. Episode 3. The Law of Non-Contradiction.


Gloria décide d’aller à Hollywood pour tenter d’en apprendre plus sur le passé d’Ennis. Elle ne va bien évidemment pas apprendre grand chose sur le sujet. Et la seule réponse qu’elle est capable d’avoir est une coïncidence. Pour le moment, la série ne créé pas de grand développement et se contente de prendre son temps. Ce qui n’est pas plus mal, surtout quand on voit que la narration délivre ici le meilleur épisode. Un épisode parfait, qui a un sens des histoires et des personnages que l’on n’avait pas encore vu cette année dans Fargo. La série utilise à merveille le personnage de Gloria je trouve que c’est d’ailleurs le meilleur personnage à utiliser ici. Cet épisode fait parti des épisodes que je préfère de toute l’histoire de Fargo, ce qui n’était pas forcément facile. Si cet épisode manque peut-être d’un brin d’émotions ou en tout cas de la charge émotionnel dont Fargo est capable dans les deux précédentes saisons, c’est sur d’autres effets que cet épisode fonctionne. La série décide ici de tirer encore une fois son épingle du jeu en parvenant à utilise intelligemment l’univers de Fargo et des frères Coen. L’influence ici est plus proche de The Barber l’homme qui n’était pas là, que du film noir dans une petite ville des Etats-Unis auquel Fargo nous a habitué depuis le début. Ce changement de direction pris dans cet épisode (et je pense que cela restera un one shot cette année) est le bienvenu.

Cela permet de sortir un peu du côté claustrophobique que peut créer le fait que l’histoire se déroule dans une petite ville dont personne ne semble pouvoir sortir. L’épisode reste simple dans un sens, mais jamais de la mauvaise façon. Bien au contraire. Ewan McGregor a su influencer cette saison comme Billy Bob Thornton avait su influencer la première. C’est la preuve que Fargo se repose énormément sur son casting. Mais ici, ce ne sont pas les jumeaux qui sont à l’honneur mais Gloria. Sa façon d’enquêter et le fait que cela soit une femme est une occasion en or de plonger autrement dans cet univers mystérieux. Gloria a de très bons moments, qui viennent à la fois tirer du côté des frères Coen mais également d’autres styles, notamment celui de Brian de Palma. Je pourrais citer d’autres influences dans cet épisode, mais elles sont nombreuses dans mon esprit. Les éléments animés de l’épisode transforme les rêves de Gloria en cartoons. C’est une idée qui dénote tellement du style de Fargo que la série trouve encore une autre façon de se raconter en créant un univers psychédélique qui lui sied finalement très bien. Finalement, ce nouvel épisode de Fargo brille par le fait qu’il sort des sentiers battus, s’influence autrement et parvient à sortir Gloria de cette petite ville en parvenant à raconter quelque chose de complètement différent (toujours lié à l’intrigue de la saison bien évidemment).

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article