Critiques Séries : Scandal. Saison 7. Episode 6.

Critiques Séries : Scandal. Saison 7. Episode 6.

Scandal // Saison 7. Episode 6. Vampires and Bloodsuckers.


Pauvre Mellie, cette dernière n’a jamais droit à une fin heureuse mine de rien. C’est en tout cas ce que l’on doit imaginer avec la mort du Président Rashad, intérêt amoureux de Mellie. Pas de fin heureuse pour les deux tourtereaux mais cela donne à Mellie l’occasion de camper sur ses positions et de prouver une fois de plus cette année qu’elle est une femme forte. Ce que l’on sait aussi c’est que cette saison prépare un grand face à face entre Olivia et Quinn, et ce face à face est soigné et préparé petit à petit. C’est à croire qu’il y a enfin quelqu’un qui est capable de tenir tête et faire tomber Olivia. Et ce n’était pas gagné au premier abord. Mais ce qui est trop facile à savoir c’est que Rowan est responsable de la disparition de Quinn. L’épisode fonctionne en grande partie car les personnages sont tous dans une tension permanente, créée par les intrigues de la saison et accessoirement celles que l’on suit petit à petit. Jusqu’à cette scène Dexter-esque où Fenten se fait torturer enroulé dans du film plastique par Charlie. Bon, le coup des oranges est presque drôle, mais j’ai l’impression que Scandal s’est réellement éloignée de tout ce côté gore qu’elle pouvait avoir il y a quelques années encore. Huck n’est plus l’homme torturé qui découpe des êtres humains, et cette scène de torture était bien plus light que je n’aurais pu l’imaginer au départ.

Si David et Abby sont mignons ensemble, je crois que je préfère Charlie et Quinn. C’est une question d’attachement envers les personnages. La relation entre Charlie et Quinn est réellement l’un des trucs les plus intéressants de la saison. Mais Charlie qui torture c’est trop, et Huck qui vient à sa rescousse, c’est presque pire. Mais bon, l’épisode est bon car il utilise de façon intelligente les personnages et leurs histoires. Moi qui pensais que Dean Norris allait quitter la série, je suis content de voir qu’il semble là pour rester. Cela fait un intérêt amoureux à Cyrus qui n’est pas cinglé et qui peut lui apporter un peu d’équilibre dans sa vie déjà bien mouvementée. Tout cela même si cet épisode ne l’aide pas spécialement non plus. Il ne reste pas beaucoup d’épisodes cette année et bien que cet épisode et le précédents sortent un peu de la mécanique fil rouge afin de raconter des histoires de la semaine (qui mettent en valeur les personnages bien entendu), je suis pour le moment toujours heureux de voir Scandal redevenir une série intéressante. Il a fallu l’attendre cette saison mais Shonda Rhimes semble faire tout ce qu’elle peut pour nous prouver que l’on a bien fait d’attendre.

Note : 6/10. En bref, Scandal continue mais le monde ne tourne pas toujours rond dans la tête de ses personnages.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours

Commenter cet article