Critiques Séries : X-Files. Saison 11. Episode 2.

Critiques Séries : X-Files. Saison 11. Episode 2.

X-Files // Saison 11. Episode 2. This.


Ce qui est étonnant avec « this » c’est la capacité de cet épisode à délivrer quelque chose d’enfin passionnant alors que le précédent était une redite assez médiocre ce qui s’était fait dans la saison précédente. Glen Morgan, scénariste star de X-Files depuis les débuts, est à l’origine de « This ». Cet épisode tente alors de mélanger le cas de la semaine avec des éléments un peu plus sérialisés. Durant pas mal de temps, X-Files séparait ses épisodes mythologiques des épisodes indépendants. C’est pourquoi cet épisode fonctionne si bien d’une façon ou d’une autre. Si l’intrigue prend quelques raccourcis discutables, cela n’empêche en rien de passer un bon moment dans cet épisode car c’est fun et cela faisait un bout de temps que je n’avais pas passé un aussi bon moment devant X-Files. Tout cela est aidé par un équilibre bien trouvé dans le ton de l’épisode ainsi qu’une mise en scène intelligente. Sans compter que Mulder et Scully ont le choix de faire ce qu’ils font le mieux : enquêter sur une affaire classée, faire face à des gens comme ils savent le faire et plaisanter aussi un peu car sinon ce ne serait plus aussi bon. Malgré les raccourcis que l’épisode peut prendre, l’épisode a du sens et surtout du sens dans l’intrigue de la saison. Cet épisode a donc l’occasion de nous surprendre et de rendre crédible sur certains trucs ce que X-Files veut nous raconter.

De plus, plutôt que de remettre nos héros dans leurs vieux bureaux que la série avait déjà dépoussiérée avec la saison précédente, on se retrouve avec Mulder et Scully en fuite alors que leurs ennemis en tout genre sont après eux. Et cette fois-ci c’est Price (et Barbara Hershey est un choix parfait en termes de casting). L’épisode parvient aussi à utiliser la réalité et le présent de façon intelligente dans ce monde post-Trump où Scully et Mulder doivent encore se faire une place. Une partie de « This » ressemble donc à un épisode stand-alone comme X-Files a toujours aimé en faire mais il est tellement lié au reste de ce que la saison nous raconte qu’il a justement toute sa place et son intérêt. L’épisode veut aller de l’avant et permettre aussi à X-Files de laisser un peu la nostalgie de côté (même s’il y a des références comme celle aux Lone Gunmen) pour se concentrer sur le présent et le futur. Finalement, avec la fin de ce nouvel épisode X-Files est en train d’aller de l’avant là aussi et de nous proposer une nouvelle dynamique qui pourrait faire de cette saison la meilleure depuis un bout de temps (car la saison 10 n’était pas brillante et les saisons 8 et 9 ne sont pas celles que je retiens le plus non plus).

Note : 8/10. En bref, je retrouve enfin le X-Files que j’aime…

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article