La Méthode Kominsky - The Kominsky Method (Saison 1, 8 épisodes) : vieillir c'est dans la tête

La Méthode Kominsky - The Kominsky Method (Saison 1, 8 épisodes) : vieillir c'est dans la tête

Chuck Lorre continue sa collaboration avec Netflix. Après la très mauvaise Disjointed (annulée après 20 épisodes), le créateur de certains des plus gros succès en sitcom de ces vingt dernières années dévoile La Méthode Kominsky. La série est alors ici un savoureux mélange de ce qu’il a déjà fait très bien dans Mon (CBS) avec une réflexion touchante et poignante sur la vie ajouté à quelques touches d’humour bien senties. Derrière cette amitié entre deux personnes, cette « bromance » se cache une vraie série attendrissante, sur des octogénaires pour qui les succès sont derrière eux et qui tentent ici de donner les clés à leur futur. La Méthode Kominsky est un peu une comédie dramatique sur le lègue, sur le besoin de transmettre aux nouvelles générations les acquis des générations passées, afin qu’elles ne fassent pas les mêmes erreurs (notamment). Avec cette série, Netflix dévoile encore une fois son envie de proposer des choses différentes aux téléspectateurs. Ici, c’est une comédie douce amère, qui tire par moment sur ce que Judd Apatow a créé comme épiphénomène depuis le début des années 2000 sur ce mélange entre moments drôles et moments plus personnelles (d’ailleurs, Love sur Netflix, créée par Apatow, entre là aussi dans cette catégorie même si l’histoire raconter est ici différente).

L'histoire n'est pas encore finie pour l'ancienne star Sandy Kominsky et son agent de longue date Norman Newlander. L'ancien acteur à succès se reconvertit en coach hollywoodien pour comédiens débutants.

La Méthode Kominsky c’est aussi un peu le portrait de Michael Douglas qui est maintenant une star Hollywoodienne âgée, qui n’est plus la star montante qu’il a été par le passé (et qui n’a d’ailleurs plus besoin de le prouver). Mais Chuck Lorre n’hésite pas à toucher des sujets qui collent aussi parfaitement avec l’âge, en créant des blagues (réussies) sur la prostate, l’impuissance ou encore la peur de mourir. Si tout cela est par moment un brin prévisible, je trouve que La Méthode Kominsky sait très bien mélanger l’univers et les personnages tout en créant des intrigues qui permettent aussi de poser des questions. Ce n’est pas la première série de Netflix qui parle de vieillesse (Grace & Frankie le fait très bien aussi par exemple), mais elle décide de raconter ici les choses différemment. C’est un sujet très rare en télévision (malheureusement) mais qui ici est traité de façon à créer aussi des situations comiques qui peuvent être aussi drôles que les quêtes d’un ado rebelle en pleine puberté. Michael Douglas de son côté est parfait. Il n’hésite pas à se mettre à nu pour les besoins de son rôle et crève alors rapidement l’écran. Dans sa relation avec Alan Arkin (Little Miss Sunshine) à l’écran, la série parvient à créer une « bromance » brillante, franche et honnête qui ne trompe jamais le téléspectateur.

L’humour est en plus très présent même si par moment celui-ci est plus subtile. Les deux acteurs se donnent ici pour la première fois de toute leur carrière la réplique à l'écran, parviennent alors à jongler de sujets en sujets de façon intelligente. Que cela soit les désillusions professionnelles de chacun ou bien les peurs de chacun, sans parler des relations familiales compliquées. Dès que l’on croque le premier épisode, La Méthode Kominsky est difficile à arrêter. Et une fois la saison terminée, on a déjà envie d’en voir plus de la vie de ces personnages qui au fond ont vu tellement de choses que l’on pourrait croire qu’ils n’ont plus rien à nous conter. Les répliques sont soignées et plus adultes, peut-être moins accessibles aussi que ce que Chuck Lorre a pu créer et écrire pour CBS. Ce n’est donc pas vraiment une sitcom, mais pas totalement dramatique non plus. Disons que La Méthode Kominsky n’aurait jamais vu le jour sur CBS (et je dirais que Mom est presque un exploit même si cette dernière a réellement révélé son potentiel au fil des années). La Méthode Kominsky finit alors par devenir l’une des comédies dramatiques les plus rafraichissantes de ces dernières années, une belle surprises teintée d’optimisme et de gravité étincelante.

Note : 8.5/10. En bref, l’une des plus belles surprises de cette année sur Netflix.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article