Critique Ciné : Memory (2022)

Critique Ciné : Memory (2022)

Memory // De Martin Campbell. Avec Liam Neeson, Guy Pearce et Monica Bellucci.

 

Liam Neeson est-il en train de sombrer ? La formule dont son nom est le porte étendard depuis Taken commence sérieusement à se gripper. Malgré un casting plutôt prestigieux et un réalisateur qui évoque tout de même Casino Royale ou GoldenEye, Memory donne surtout envie de se pencher sur d’autres films que celui-ci. L’an dernier Blacklight était déjà une mauvaise idée mais cette année Memory enfonce encore un peu plus le clou. Dans Memory, Liam Neeson incarne Alex Lewis, un tueur à gages qui a des problèmes de mémoire. Il a des notes sur ses bras afin de se souvenir de tout ce qu’il voit - un truc qui a été empreinte au personnage de Guy Pearce (qui joue aussi dans Memory) dans Memento de Christopher Nolan, clairement - mais je pense qu’il est vraiment temps qu’il prenne sa retraite. Sauf qu’Alex veut passer le temps qui lui reste à vivre à tuer tous ceux qui lui ont fait faire ce qu’il a fait. Officiellement, Memory est le remake de La Mémoire d’un Tueur (2003), un film belge, lui-même adapté d’un roman allemand « The Alzheimer Case ».

 

Un tueur à gages et un policier vont tout faire pour arrêter un cercle de prostitution enfantine.

 

L’histoire reprend donc le côté cercle de prostitution enfantine au Texas à quelques encablures du Mexique. On pense alors forcément à tout un tas de films du genre (vous vous souvenez des Oubliées de Juarez avec Jennifer Lopez ?) mais Liam Neeson devrait peut-être réfléchir aux rôles qu’il choisit car ce n’est pas vraiment brillant. Un peu comme Martin Campbell qui était lui aussi le meilleur dans son domaine à une époque et qui est désormais loin derrière tout un tas de réalisateurs et semble avoir perdu de sa superbe. L’envie du réalisateur de faire de Memory un film d’action est palpable mais il n’a clairement pas les moyens de le faire et se retrouve donc coincé entre deux eaux. Ce qui fonctionnait dans le film original c’était justement de permettre aux personnages d’évoluer au fil du film et de créer quelque chose de surprenant. Sauf que Memory ne fait rien de tout ça car Liam Neeson est filmé par Martin Campbell dans le rôle d’une star, sans réellement renouer avec l’esprit presque brut du film original. J’ai presque envie de penser que le côté facilement à oublier de ce film est quelque chose qui était prévu, comme de la junk food.

 

Note : 4.5/10. En bref, un nouveau film facile à oublier.

Prochainement en France

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article