Critiques Séries : Walker. Saison 3. Episode 2.

Critiques Séries : Walker. Saison 3. Episode 2.

Walker // Saison 3. Episode 2. Sittin’ on a Rainbow.

 

L’enlèvement de Cordell était un évènement palpitant du premier épisode qui se poursuit ici. Liam se retrouve avec son frère et la situation continue d’être tendue. C’est Austin Nichols (vu dans le rôle de Clint West dans la série) qui se retrouve derrière la caméra ici pour la seconde fois (après avoir réalisé le 2.18). L’intrigue en elle-même ronronne un peu même si le fait que Liam soit lui aussi kidnappé apporte une dimension un peu plus palpitante. Cela permet notamment à Cordell d’avoir d’autres interactions qu’avec lui-même ou ceux qui l’ont kidnappé. En ajoutant Liam à l’équation, le but des scénaristes est clair : faire monter la tension et nous offrir un divertissement plus percutant. Sauf que d’un point de vue narratif, l’épisode répète un peu trop l’épisode précédent.

 

A la fin de l’épisode précédent, Liam était donc kidnappé par les mêmes qui ont kidnappé Cordell. Ce qui est pratique (astuce narrative en carton) c’est que les deux sont dans la même cellule. J’aurais trouvé plus intelligent que Walker sépare les deux personnages dans des lieux différents mais qu’ils puissent communiquer de façon originale. Cela aurait pu apporter un brin de folie à une histoire qui a déjà été racontée des dizaines de fois auparavant dans ce genre de séries. Le but des kidnappeurs : faire tomber les Rangers. En guise de justification on a vu beaucoup mieux. C’est encore une fois un peu facile et symbolise presque un manque cruel d’idées de la part des scénaristes. Ils n’ont pas grand chose à raconter, preuve en est : nous avons droit à des flashbacks de Cordell quand il était militaire. Colin Ford, qui jouait le jeune Sam Winchester dans Supernatural, se retrouve à jouer le jeune Cordell.

 

Les flashbacks dans un épisode sensé être mené tambour battant c’est la preuve que le scénario n’était pas suffisamment important pour tenir deux épisodes. C’est dommage car si Walker avait su rassembler ces deux épisodes en un seul (sans les flashbacks) alors que cela aurait probablement donné quelque chose de beaucoup plus percutant. J’ai largement préféré le premier épisode au second. J’espère que la suite de la saison saura reprendre ce qui avait été fait de très sympathique l’an dernier et évite de trainer la patte avec des intrigues bonnes sur le papier mais ennuyeuses à l’écran.

 

Note : 4/10. En bref, ce second épisode se repose uniquement sur le kidnapping de Liam alors qu’il n’y a plus grand chose à raconter dans cette course contre la montre pour retrouver Cordell.

Prochainement sur Salto

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article