Critiques Séries : The Morning Show. Saison 3. Episode 3.

Critiques Séries : The Morning Show. Saison 3. Episode 3.

The Morning Show // Saison 3. Episode 3. White Noise.

 

Le leak des emails dans l’épisode précédent a créé un certain chaos. Notamment lorsque des emails racistes font surface. Chris et Cybil vont alors se retrouver dans une rencontre qui ressemble à un sacré match de boxe. Les répliques fusent, les dialogues glissent et le spectateur que je suis est fasciné. The Morning Show est connue pour discuter de sujets complexes comme ici le racisme, tout en parlant de thématiques assez proches de nous (le mouvement #MeToo, la pandémie, et maintenant Black Lives Matter, la fin de Roe v. Wade). The Morning Show est une série importante car elle fait les choses de façon intelligente tout en développant des personnages forts et attachants. On sait ce que l’on vient voir quand on regarde The Morning Show et plutôt que des intrigues de soap qui pourraient être répétitives, cet épisode décide de se concentrer sur l’un des nouveaux personnages de la saison : Christina Hunter, une ancienne joueuse olympique qui a rejoint The Morning Show il y a quelques temps. 

 

Dans l’épisode précédent, suite à la cyber-attaque, Chris est finalement plus posée que bien d’autres personnages. Plus ancrée dans le monde que d’autres personnages (notamment les personnages masculins). Après la fin de l’ultimatum, les pirates décident de révéler toutes les communications internes à UBA ce qui va forcément jouer sur plusieurs tableaux. Cela me rappelle un peu The Good Wife quand elle parlait des salaires des personnages qui n’étaient pas égaux après la révélation de ceux-ci (notamment entre associés juniors). Eagle News (qui représente Fox News ici) rapporte qu’un email raciste a été retrouvé dans les leaks. On apprend que l’email en question a été écrit par Cybil au sujet de l’embauche de Chris à l’été 2020. Le fait que l’email révèle que Chris soit moins bien payée que Bradley quand cette dernière a été embauchée pour remplacer Mitch Kessler, vient rappeler le racisme systémique.

 

Lorsque Chris lit elle-même l’email, on peut voir l’émotion mais The Morning Show n’en fait pas des tonnes. Au contraire, la série préfère faire les choses intelligemment comme ce que l’on pourrait attendre de la vraie vie. Bien évidemment qu’il y a des éléments qui sont là pour dramatiser les choses mais The Morning Show parle de quelque chose d’important ici et le fait avec un véritable soin. Cybil Reynolds est un sacré personnage. Je dois avouer que je ne l’ai jamais aimé car The Morning Show a toujours fait en sorte qu’elle représente tout ce qu’il ne faut pas. D’autres séries se seraient cassées les dents sur le parquet avec des intrigues pareil ou auraient traitées le sujet en le brossant dans le sens du poil. Ce que j’aime dans The Morning Show c’est que cette dernière peut parler de tout et n’a pas peur de le dire. Apple a vraiment bien misé en récupérant cette série qui avait été pitchée à de nombreux acteurs (HBO notamment). 

 

En donnant autant de place à Chris dans cet épisode, The Morning Show parvient aussi à prouver que Bradley et Alex sont certes des personnages importants, ce ne sont pas toujours les héroïnes de cette histoire. Beharie, la vraie star de cet épisode, prend les dialogues et les délivre avec brio. Lorsqu’elle révèle qu’elle a été bien plus testée et mise sur un piédestal que n’importe quel autre personne à UBA vient détruire Cybil (qui ne sait plus quoi répondre) et signe la fin de ce match par K.O. 

 

Note : 8.5/10. En bref, The Morning Show continue d’impressionner cette fois-ci en se concentrant sur Chris, jeune journaliste qui a rejoint UBA à l’été 2020 et la chute inévitable de Cybil. 

Disponible sur Apple TV+

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article