Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Sexy Dance 3D, c'est de la bombe atomique !

2 Septembre 2010 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19480903.jpg

 

Sexy Dance 3, The Battle // De Jon Chu. Avec Rick Malambri et Sharni Vinson.

 

Il faut que je fasse une confession, la danse et plus précisément la breakdanse est le seul sport que j'arrive a regardé sans m'endormir. Donc voilà, Sexy Dance c'est le film pour moi et quand on me parle de 3D, je suis complètement d'accord pour dire que la danse, ça va chauffer le dancefloor. Bref, alors que le scénario de ce film n'a rien à envier à Scorcese, les danses de rues sont tout simplement au service total d'un divertissement parfait pour les fans du genre, un genre qui ne lasse pas.
Ainsi, le film raconte une histoire classique : Fraîchement diplômé de la prestigieuse Université de New York, Moose fait équipe avec une bande de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie. Ensemble ils vont se mesurer aux meilleurs break dancers du monde au cours d’un affrontement dont l’issue changera leur destin à tout jamais. (Allociné). Cependant, totalement à mon goût car ne reprenant pas les facilités du second volet qui était au final une pâle copie du premier.
Au milieu d'une bande son entraînante, les scènes de danse s'ouvrent et se défont avec un tel entrain, une telle magnitude. La scène d'ouverture nous met dans l'ambiance du film, on est tout suite incruster dans des paris sur des danses illégaux jusqu'à cette course poursuite très chorégraphiée. Si la 3D se fait présente elle n'égale pas cette scène à la Battle du Red Rock qui était tout simplement époustouflante sans parler de cette chorégraphie dans l'eau. Alors voilà, je m'étais dit que la 3D n'était qu'un argument de vente parmi tant d'autre mais non, elle est au milieu du film comme une exigence, une obligation. Elle n'est pas arrivée a m'ennuyer. J'ai également aimé quelque chose de tout à fait abstrait mais bien fait : cette scène où Luke et Natalie s'amusent avec leurs granités et l'aération. C'était d'une subtilité et d'une douceur sympathique. Puis cette scène de tango sur Bust Your Windows de Jazmine Sullivan que j'ai savouré. J'aurais jamais cru mais l'alchimie qu'il y a encore Rick Malambri alias Luke et Natalie est tout simplement savoureuse et élégante. Quand a côté ce sont des danseurs des rues, on pouvait jamais espérer une scène qui coupe complètement le rythme du film mais avec brio.
Alors on pouvait attendre tout du réalisateur de Fast & Furious 3 (certainement le pire de la saga) mais pas un film comme celui ci. La maîtrise de la caméra pour filmé ce qui j'appelle un spectacle est pas exceptionnelle mais elle a le mérite d'être efficace pour un film qui le méritait énormément. Cependant, le film nous offre un des scénarios les plus téléphoné façon ticket de métro que je connais. C'était une histoire bidonnée, sans aucune saveur et aucun sens. Quand on a là danse à côté c'est une bonne nouvelle car sinon on peut pas tenir. En effet, teinté entre histoire d'amour, de concours de danse et de fin totalement prévisible et mielleuse, on a que de choix. Encore heureux que le film ne manque pas de piquant dans son côté divertissant.

Note : 5/10. En bref, un divertissement magnifique pour la breakdanse que j'adore mais vide pour une histoire inutile.

Commenter cet article