Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fargo. Saison 1. Episode 3. A Muddy Road.

4 Mai 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fargo

vlcsnap-2014-05-01-00h59m01s54.jpg

 

Fargo // Saison 1. Episode 3. A Muddy Road.


Fargo c’est avant tout une question d’ambiance. Celle-ci est tellement bien gérée que forcément, il est impossible de ne pas être captivé par un épisode de cette série. En tout cas, c’est comme ça que je le ressens et j’ai toujours hâte de voir de nouveaux épisodes pour peu que ceux-ci parviennent à exciter ma curiosité. Depuis le pilote je crois que je n’ai pas vraiment vu la qualité de la série se diluer mais bien au contraire continuer de me séduire. Il faut dire que la situation dans laquelle se trouve Lester est tout de même excellente. Entre les soupçons de Molly ou encore sa situation avec Mr. Numbers et Sam Hess m’a beaucoup plu. Disons que le face à face avec Lester était jouissif. Le truc c’est que c’est à la fois drôle et terriblement terrifiant. On ne sait pas du tout ce dont ils sont capable avec Lester mais d’un autre côté on sent qu’il y a juste la volonté de faire peur pour faire peur. Cela fonctionne très bien car les scénaristes s’amusent à merveille avec le personnage de Mr. Numbers. Il faut dire que Adam Goldberg est l’acteur parfait pour ce rôle, à moitié comique et à moitié beaucoup plus sérieux. Le côté mafieux de Fargo a de toute façon toujours été l’un de ses points forts et ce depuis le pilote. On suit donc les petites magouilles de chacun. La famille Hess n’est pas en reste puisque Gina va nous faire un petit show.

Kate Walsh est bien plus intéressante dans ce registre là que dans celui de Private Practice tout de même. En jouant le rôle de cette strip-teaseuse légèrement dépravée capable de montrer ses seins et de chevaucher Lester c’était sacrément bien fichu. J’ai envie de revoir rapidement Gina et Lester car c’est un duo que je pourrais avoir envie de voir évoluer. Le truc qui fonctionne dans la relation entre Lester et Gina c’est le fait que pour Lester cette dernière représente un désir. Cela faisait un bout de temps que Lester ne désirait plus sa femme et la mort de cette dernière était presque logique. La mise en garde de Sam et Mr. Numbers promet d’ajouter un peu de piquant par la suite. Surtout que j’imagine déjà les prochains épisodes où tous les personnages vont se retrouver à un moment donné et la boucherie pourra donc commencer. Que cela soit une boucherie non voulue (le hasard comique peut parfois bien faire les choses avec des personnages malchanceux) ou bien voulue. Ensuite il y a Lorne Malvo. Ce dernier est l’une des pièces maitresse de cet épisode. Il faut dire que Billy Bob Thornton est assez fabuleux dans ce rôle. Le truc c’est que son personnage est si silencieux, si froid, que le tout ne peut que donner des scènes d’une assez grande envergure.
vlcsnap-2014-05-01-01h08m35s162.jpgFargo utilise alors des plans assez large où l’on peut le voir arriver au loin comme une menace qui se fait de plus en plus rapide et oppressante (notamment la scène dans le bureau) ou encore des plans en contre plongée afin de montrer à quel point c’est un personnage important (notamment sur la fin avec Stavros qu’il va mené à la baguette). D’ailleurs, tout ce que fait Lorne afin de faire perdre la tête à Stavros est particulièrement drôle (sauf pour le coup du chien car je ne conçois pas le fait que l’on puisse tuer des animaux dans une fiction, c’est cruel et assez gratuit - et c’est aussi bien le cas pour Fargo que pour The Following - il n’y a pas de différence de qualité entre les deux séries). Oliver Platt est lui aussi excellent. Je dois avouer que cet acteur incarne un personnage vraiment malchanceux mais en plus de ça, il trouve le moyen d’être quelqu’un qui pense avoir la main sur tout (alors que ce n’est pas du tout le cas). Il y a aussi Gus Grimly. Colin Hanks a beau ne pas être mon acteur préféré dans le casting de Fargo, je dois avouer que son personnage apporte quelque chose d’assez singulier à la série. Le moment où il commence à créer de plus ample ennuis pour Lester m’a fait sursauter.

C’est un personnage qui raconte les choses avec une telle fluidité. La narration de Fargo joue énormément mais lui aussi. Le personnage incarne une révélation et c’est déjà très important pour la suite. Je suppose donc que Molly ne va pas lâcher d’une semelle Lester et cela ne peut que me faire encore plus plaisir. Déjà le fait qu’elle soit si insistance depuis l’épisode précédent créé pas mal de très bonnes choses alors que cela se déroule sur plus de temps. De son côté Oswalt ne croit pas du tout à cette théorie et pense sincèrement que c’est quelqu’un d’autre qui est responsable du meurtre de Ms. Nygaard. Mais bon, je peux comprendre aussi que Gus ait peur de Malvo (surtout que ce dernier parvient à faire les choses de façon assez sinistre par moment - le coup du sang de cochon, franchement ? -). Finalement, ce nouvel épisode de Fargo fonctionne très bien car tous les personnages sont à une place intéressante. De plus, toutes les interactions fonctionnent et l’on a envie d’en voir encore plus. Mine de rien, le tout est tellement efficace que l’on ne peut pas demander mieux de la part de Fargo.

Note : 9/10. En bref, encore un très solide épisode de Fargo qui définit un peu plus la série et son univers. Jouissif par moment même.

Commenter cet article

delromainzika 04/05/2014 20:13


Merci :)


 


Effectivement, ce n'est pas la première fois que je trouve assez horrible de tuer des animaux. La dernière fois c'était pour The Following et Hostages (même si finalement le twist était que le
chien n'était pas mort) cette saison. C'est comme tuer un bébé dans une série, je trouve ça horrible en fait. Dans ma tête, l'animal c'est celui qui s'en sort toujours vivant :)

4evaheroesf 04/05/2014 20:08


Une bonne critique pour un bon épisode.


Par contre c'est pas la première fois que je le lis, tu es très sensible à propos des animaux ?


Car je ne comprends pas en quoi c'est cruel et gratuit de tuer des animaux dans une série ?