Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Fargo. Saison 1. Episode 9. A Fox, A Rabbit, and a Cabbage.

11 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Fargo

vlcsnap-2014-06-11-13h27m42s53.jpg

 

Fargo // Saison 1. Episode 9. A Fox, A Rabbit, And a Cabbage.


La semaine dernière, Fargo choisissait de nous faire voyager d’un an dans le temps. Je dois avouer que ce genre de choses peut être parfois une mauvaise idée mais pour Fargo il se trouve que c’est plus ou moins tout le contraire. En effet, on a donc quelque chose de particulièrement réussi. « A Fox, A Rabbit, and a Cabbage » est à mon sens l’un des meilleurs épisodes de la série. Il nous replonge à la fois dans la torpeur des débuts mais se permet également de faire le ménage sans se poser trop de questions. Le but est de nous démontrer encore une fois à quel point Lorne Malvo est quelqu’un de véritablement cinglé. A l’issue de l’épisode précédent, alors que Lester recevait un prix de vendeur d’assurances de l’année il avait pu apercevoir Malvo qui était lui aussi dans le même hôtel à Las Vegas. L’idée était donc de forcément en venir à confronter les deux hommes. Si Lester ne sait pas du tout ce qui l’attend en le provoquant, il va malgré tout le faire. Lester est tout de même un peu fou sur les bords, pensant qu’en allant voir Malvo il allait pouvoir calmer le jeu ou bien lui permettre d’accélérer sa descente aux enfers. Sauf que voilà, le Lester d’un an plus tard est beaucoup plus sûr de lui, à l’aise avec lui-même et du coup il ne va pas se gêner.

La scène dans l’ascenseur est l’une des meilleures scènes de l’épisode. Le face à face est mis en scène de façon assez étonnante sans compter qu’il y a derrière le dernière plan une véritable image de cinglé capable de tout. Mais justement, d’un point de vue de la mise en scène c’est parfait et cela prouve encore une fois à quel point Fargo est une brillante série. Mais de son côté, en provoquant Malvo, forcément que Lester devait s’attendre à ce qu’il revienne dans sa petite ville du fin fond des Etats-Unis afin de mettre le souk encore une fois. Lester commence alors à avoir peur de lui, il va tenter de convaincre sa femme de partir en voyage ailleurs, dans un pays complètement différent afin qu’il ne puisse pas le retrouver et que le jeu se calme. Sauf qu’il n’aura pas le temps de le faire. Lester reste cependant quelqu’un d’assez intelligent, laissant sa femme aller chercher les passeports au bureau (quelle idée d’aller mettre des passeports là bas plutôt que chez soi déjà) et donc se faire tuer à sa place. La scène de meurtre à l’issue de l’épisode nous permet de plonger un peu plus dans la folie des personnages. Lester est malin mais il n’a pas l’air tant affecté que ça par la mort de sa nouvelle femme.
vlcsnap-2014-06-11-13h32m02s85.jpgJe suppose que tout cela ne va pas forcément aller dans le bon sens pour lui dans le dernier épisode de la saison mais j’ai hâte de voir le grand face à face qu’ils nous préparent. Cela ne peut de toute façon pas très bien se terminer (même si cela voudrait aussi dire que la série s’achève - je sais bien que Fargo a été construite comme une mini-série mais apparemment une seconde saison est possible si jamais FX est satisfaite des audiences -). Par ailleurs, on ne sait pas vraiment qui est au centre de cette série. Il y a tellement de personnages au centre de l’histoire que forcément, il est difficile de savoir jusqu’à tout cela peut réellement aller. Je constate par ailleurs que Molly est devenue presque l’héroïne de Fargo. Elle est la seule qui est encore capable d’avoir des suspects sur ce qui s’est passé un an plus tard. Elle ne lâche pas Lester. J’ai beaucoup aimé le moment où ce dernier doit témoigner avec sa femme au sujet de la tuerie de Las Vegas. C’est une fois de plus la preuve que tout rejoint plus ou moins Lester. La série installe alors un vrai climat où il n’y a pas de possibilité de faire de pause. La tension est omniprésente et fonctionne à merveille. On ne peut pas se libérer de l’univers de Fargo, bien au contraire, la série emprisonne son téléspectateur afin de lui faire vivre une expérience particulièrement jouissive.

Le fait que Malvo soit un vrai psychopathe permet encore une fois à la série d’aller plus loin encore. Il y a des scènes dans cet épisode (et accessoirement dans toute la série) où je n’ai pu respirer tant la tension est présente. Cela n’enlève en tout cas rien au plaisir que l’on peut prendre devant une telle série, bien au contraire. On sent ici que tout est particulièrement bien calculé et que tous les éléments qui sont dévoilés au fur et à mesure sont alors beaucoup prenants.

Malvo - « Lester, is this what you want ? »
Lester - « Yes. »

L’introduction de l’épisode nous permet de comprendre pourquoi Malvo est à Las Vegas et ce même si au fond tout cela n’a pas grand intérêt d’un point de vue plus global. Mais justement, Fargo ne laisse passer aucun détail. Finalement, voici donc encore un brillant épisode de Fargo, l’un des meilleurs de la série.

Note : 10/10. En bref, brillant.

Commenter cet article