Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Go On. Saison 1. Episode 12. Win at All Costas.

9 Janvier 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critiques Séries

go-on-matthew-perry-copie-1.png

 

Go On // Saison 1. Episode 12. Win At All Costas.


Je suis presque en train de me dire après cet épisode que Go On est une série qui peut exploiter son héros, Ryan King, d'une façon intelligente et surtout drôle. Cela vient surement du fait que l'on fait passer Ryan King pour quelqu'un qui n'y connait rien à rien à part le sport. C'est donc d'autant plus amusant quand il se retrouve à parler de culture sans pouvoir déblatérer un seul mot. L'humour était fin et léger, sans être grossier. Pour une fois je me suis mis à apprécier réellement Matthew Perry dans Go On. Je crois que l'ensemble doit commencer à trouver son rythme et surtout vers où elle veut aller par la suite. Car le problème principal de Go On jusqu'ici c'est qu'elle ne semblait pas vouloir faire évoluer ce gloubiboulga assez peu passionnant. "Win At All Costas" a surtout fait évolué Ryan sans pour autant qu'il ne soit trop mis en avant. Car l'un des défauts de Go On jusqu'ici c'est de prendre Matthew Perry pour le centre du monde alors que d'autres personnages sont bien plus intéressants. Comme Mr K par exemple qui fera une petite intervention sans faute. Et cela fait plaisir à voir croyez moi, surtout quand l'on a été déçu par la série depuis le début.

Alors que Ryan regarde ses messages vocaux, il va recevoir un message de Bob Costas, son idole. Il veut l'inviter dans son émission et le moins que l'on puisse dire c'est que cela va vraiment être intéressant. L'épisode exploite à merveille l'ignorance et le fait que Ryan est complètement fan de lui. Mais cela ne s'arrête pas à Ryan, l'épisode se permet en parallèle de faire évoluer les autres personnage comme la relation entre Yolanda et Anne. Cette dernière a pas mal de répliques pimentées dans cet épisode et c'est tout ce que j'aime. Ses faces à faces avec Yolanda sont efficaces, surtout quand il s'agit de se critiquer. Le problème reste peut être la morale qui arrive à la fin de l'épisode. Je m'y attendais mais elle casse presque tout. La dynamique est pourtant bonne, croyez le, et la série est pavée de bonnes intentions cette fois, mais cette morale m'est vraiment pas très digeste. "Win at all Costas" change aussi un peu le ton. Cassant cette image de comédie bouffie ou encore de comédie solitaire (elle fait sa cuisine dans son coin et reste alors hermétique au téléspectateur). Là c'était différent. Ce que j'aimerais bien un jour c'est que l'équilibre soit enfin trouvé entre le drama que la série propose et qui est souvent trop léger, et la comédie un peu lourde.
go-on-mr-k.pngEntre l'apparition du vrai Bob Costas, ou encore quelques bonnes histoires, l'épisode s'amuse et amuse le téléspectateur. Sans pour autant dire que tout le monde est réellement à sa place (il manque des personnages et Lauren ou encore Steven ne servent pas à grand chose malheureusement), Go On se laisse donc vivre avec ce qui s'apparente presque à un époisode d'adaptation. Reste maintenant à comprendre où la comédie veut aller. Si c'est vers quelque chose d'égal à ce que l'on vient de voir, avec un humour léger et bien plus raffiné, ou vers ce qu'elle avait pu faire précédemment. Mon petit doigt me dit que la jolie évolution connue pour le moment par la série laisse entrevoir des possibilités bien plus intéressantes que tout ce que l'on imagine. Le pire étant que le potentiel est énorrme et qu'il serait bête de laisser tomber la série au profit de diverses facéties pas très lucratives. Car le téléspectateur doit se sentir inclus dans un processus et non pas être devant quelque chose qui le laisse de glas. Une sitcom se doit donc de provoquer des émotions maintenant, aussi bien de rire que de larmes et le rire l'emporte pour cette fois.

Note : 6.5/10. En bref, Go On commence enfin à trouver son équilibre dans un épisode à l'humour léger et où Matthew Perry n'est pas irritant.

Commenter cet article