Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 3 et 4.

26 Septembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Franklin & Bash

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 3 et 4.

Franklin & Bash // Saison 4. Episodes 3 et 4. Love is the Drug / Good Cop/Bad Cop.


Il y a des choses qui fonctionnent plutôt bien dans Franklin & Bash et d’autres qui ne fonctionnent pas. Disons que la série a tenté de nous faire croire que des choses avaient réellement changée et puis la mécanique classique de la série, notamment avec le retour d’Infeld à la firme permet de voir qu’au fond la mécanique de la série résiste encore et toujours. L’an dernier, c’était l’arrivée d’Heather Locklear qui tentait d’apporter un peu de fraîcheur et de nouveau, sans succès. Maintenant le tout c’est donc de supprimer des boulets sans parvenir à boucher les trous de ce qui ne fonctionnait pas avec les personnages restants. Avec « Love is the Drug » nous assistons au grand retour d’Infeld à la firme et forcément, les choses vont se gâter, surtout quand il va faire des gaffes. On sait pertinemment qu’Infeld n’est pas le personnage le plus droit et le plus normal, qu’il est capable de faire tout un tas de choses terribles. Le twist de cette histoire est tout de même drôle puisque le gérant du restaurant qu’il a poussé accepte de ne pas porter plainte s’il peut lui mettre un coup en retour. Sauf qu’il va engager Mike Tyson pour le faire. On retrouve donc ici l’esprit de cette comédie judiciaire qui ne veut pas se prendre la tête et qui part dans tous les sens.

Car oui, le moins que l’on puisse dire c’est que Franklin & Bash part dans tous les sens. L’épisode a beau fonctionner de façon très classique, les choses évoluent tout de même par moment avec la folie des personnages. Ellen s’occupe de son côté de l’affaire de Bob Allen. Jared est jaloux car Bob est un super masseur. Dan va alors mener sa petite enquête et découvrir tout au sujet de Bob ce qui vont leur donner envie de laisser tomber le cas et laisser Damian le leur voler. L’une des grandes intrigues de cet épisode c’est donc Dan qui emménage dans le sous sol chez Peter et Jared. Pourquoi pas même si Franklin & Bash ne sait pas vraiment s’y prendre avec le reste. La dynamique entre les trois personnages est là quand ils ne travaillent pas ou bien qu’ils tentent de nous divertir. Quand la série cherche à être plus sérieuse et donc au coeur de son cas judiciaire les choses n’évoluent pas dans le bon sens. On s’ennuie terriblement. C’est rare que j’aime bien les cas de la semaine dans Franklin & Bash mais la série fait encore une fois quelque chose de médiocre. Cela m’énerve car il y a du potentiel pour associer les deux avec réussite (à la fois le judiciaire et le divertissement).

Jared - « He's not her type. »
Peter - « Oh yeah because she couldn't be interested in a fitness freak who gives happy endings for a living. »

Surtout que la série sait très bien le faire mais on dirait qu’elle n’assume pas toujours le fait qu’elle reste une comédie légère. Le cas de Bob et la jalousie de Jared ce n’était pas bête mais je dirais que c’est ce que j’ai envie de retenir de cet épisode, ni plus ni moins. Ensuite nous avons « Good Cop/Bad Cop ». Notre fine équipe s’occupe de l’affaire de Dewey Barber dont les voisins ont pris possession de la propriété car ce dernier a disparu pendant 5 ans. Afin que l’affaire n’aille pas plus loin, un flic corrompu va s’occuper d’effrayer Peter et Jared. C’était plutôt réussi et pour une fois un cas de la semaine est plutôt bien ficelé du début à la fin. La série associe donc tout ce que je pouvais dire plus haut. A la fois le côté judiciaire mais aussi le divertissement car forcément Jared et Peter vont même se retrouver en combinaison orange. Le policier est tout de même malin ce qui permet de ne pas rendre le cas trop simpliste non plus.

Et le téléspectateur ne peut qu’être ravi de voir Franklin & Bash prendre quelques risques. Car oui, la série prend donc quelques risques en mettant ses personnages en danger. Cela reste du divertissement et l’on ne peut pas trop en demander à la série. Mais quoi qu’il en soit, je suis très heureux du résultat. De son côté, Damian n’apprécie pas trop le fait que Infeld ait pris le coup à sa place pour l’affaire Rachel King. Remettre sur le tapis cette affaire n’est pas forcément la meilleure idée que les scénaristes de Franklin & Bash puisse ravoir. Pourquoi ? Tout simplement car j’estime que Rachel King n’est pas à faire revivre maintenant que le tout semble être du passé. C’est en tout cas ce que j’ai envie de croire. Ces deux épisodes de Franklin & Bash sont donc globalement très différents. Si l’un est assez médiocre dans son ensemble, le second était plus malin, plus amusant et divertissant. En somme, c’est tout ce que l’on peut attendre de la part de la série et même plus encore.

Damien - « I’m a lawyer. I'm a very successful lawyer. Why can't you see me that way? »
Infeld - « I powdered your bottom. »

Note : 4/10 et 5.5/10. En bref, deux épisodes différents.

Critiques Séries : Franklin & Bash. Saison 4. Episodes 3 et 4.

Commenter cet article