Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Remember Me. Mini-series. BILAN (UK).

9 Décembre 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Remember Me

Critiques Séries : Remember Me. Mini-series. BILAN (UK).

Remember Me // Mini-series. 3 épisodes.
BILAN


BBC One nous a offert une mini-série en trois épisodes avec une petite histoire de fantôme au milieu. Si je suis généralement très heureux de voir ce genre de fictions en télévision, le moins que l’on puisse dire après trois épisodes c’est que Remember Me est un gros pétard mouillé. Au milieu de tout ça il y a tout de même Michael Palin (Monty Python) mais ce dernier a beau être bon, son personnage est si livide, voire cadavérique en termes de narration que l’on s’ennuie bien rapidement. Gwyneth Hughes (Five Days, Harcèlement) n’a pas su capturer l’essence même de sa propre histoire et de ce qu’elle voulait réellement nous raconter dès le départ. En effet, au travers de ces trois épisodes l’histoire fait des aller-retour incessant et l’on ne peut donc que trouver le temps long (surtout sur des épisodes de presque une heure). S’il y a de bonnes idées au départ, rapidement le tout devient assez ennuyeux car il n’y a pas vraiment d’issue passionnante possible. Ce n’est pas la mise en scène d’Ashley Pearce (Garrow’s Law, Accused) qui va réellement aider les choses.

Un vieil homme décide lui-même de quitter son foyer, pour aller vivre dans une maison de repos. Là, il devient l'unique témoin d'une mort violente. Le jeune infirmier s'occupant de lui tente de percer les secrets de cet énigmatique patient et se retrouve de ce fait emporté dans une spirale d'amour perdu et de trahison...

En effet, si le côté fantôme est assez bien pensé (permettant de créer une certaine ambiance intéressante), on ne peut pas dire que la série fasse énormément de bonnes choses autour de tout ça. Car l’esthétique c’est une chose mais en plus de manquer de cohérence parfois avec le script, elle ne sauve pas la mini-série. Remember Me nous a été vendue comme une histoire de fantômes. Je m’attendais donc à avoir la chair de poules ou en tout cas voir des moments où l’on pourrait le ressentir. Sauf que ce n’est jamais vraiment ce qui va se passer car la mini-série refuse de réellement briller. On se retrouve alors avec quelque chose de terriblement sinistre qui prend son temps pour faire de la mise en scène ronronnante. La narration lente n’aide pas vraiment le récit car il n’a pas grand chose à raconter, ni par l’image, ni par les dialogues. Ce que l’on cherche donc quand on regarde Remember Me c’est le moment où un twist va nous donner envie de voir la suite. A l’issue du premier épisode cela fonctionne correctement dirons-nous avant que les choses ne se gâtent dès le second épisode tout de suite bien plus passionnant.

Par ailleurs, j’ai l’impression que l’on veut aussi nous donner trop de compassion pour cette infirmière indienne alors que personnellement, ce n’est pas ce qui m’intéressait le plus dans Remember Me. La série a des idées bien entendu mais ce n’est pas forcément ce qu’elle a fait de plus intelligent non plus. Si seulement le casting avait réellement réussi à sauver cette histoire, ce n’est malheureusement pas le cas et j’en suis que beaucoup plus déçu. Je me demande vraiment ce qu’il y avait derrière la tête de Gwyneth Hughes quand elle a écrit cette mini-série. Car il y a au fond des idées mais on a surtout l’impression de voir ces téléfilms de seconde zone qui sortent uniquement en DVD et que l’on ne voit nulle par ailleurs qu’au fond des allées DVD de vieux revendeurs aux noms douteux. En tout cas, il n’y a rien de réellement créatif là dedans. Avec un peu plus de travail et d’inspiration on aurait probablement pu avoir une mini-série flippante et efficace mais tout ce que l’on a donc au final c’est un véritable pétard mouillé qui ne sert strictement à rien.  

Note : 2/10. En bref, un vrai pétard mouillé.

Commenter cet article