Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Eve. Saison 1. Pilot (UK).

7 Janvier 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Eve

Critiques Séries : Eve. Saison 1. Pilot (UK).

Eve // Saison 1. Episode 1. Pilot.


Eve, nouvelle série de CBBC, la chaîne jeunesse du groupe de la BBC, aurait clairement pu être bien mieux fichue. On se retrouve alors avec une série qui a une idée intelligente derrière la tête mais qui ressemble à ces productions australiennes de seconde zone et franchement, on ne peut pas dire que cela soit ce que je préfère. Ou alors quand cela ne se prend pas au sérieux, ou bien quand c’est réellement efficace. Je me souviens par exemple que j’attendais patiemment chaque mois chaque nouvel épisode de Conspiracy 365 et j’ai retrouvé un peu de cette dernière dans Eve sans que cela soit aussi intéressant finalement. Une fois passé les préliminaires plutôt correctes dans leur ensemble, la suite se corse légèrement alors que la série nous plonge finalement dans quelque chose de légèrement plus étrange, moins adulte et peut-être un peu trop ridicule. Le personnage de Eve, incarné par Poppy Lee Friar (Mr Selfridge, Les Petits Einsteins) est quelqu’un d’assez étrange qui devient rapidement le centre névralgique de la série sauf que malheureusement ce n’est pas du tout ce qu’il y a de plus intéressant. L’actrice n’est pas forcément mauvaise mais disons qu’elle n’est pas du tout ce que j’attendais. Disons qu’en lisant le résumé de la série, je m’attendais à quelque chose de complètement différent.

La vie de la famille Clarke se retrouve bouleversée quand Eve, la première personne artificielle  naît sous leur toit.

Je m’attendais à quelque chose de l’acabit d’une Akta Manniskor / Real Humans par exemple. Certes, en moins intelligente, mais au moins aussi divertissante. Sauf que ce premier épisode, une fois qu’il a introduit son sujet ne semble plus vraiment faire cas de ce qu’il y a de réellement intéressant. Du coup, on se retrouve plongés dans un truc légèrement pompeux, voire ennuyeux. Il n’y a pas de grand intérêt à suivre les aventures de Eve quand on regarde la seconde partie de l’épisode car elle a réponse à tout et les mystères qui l’entoure à la fois elle et la famille Clarke n’ont pas de grands enjeux. En tout cas, pour le moment. J’ai toujours été un grand fan de séries de science fiction et je dois avouer que quand se présente une série comme Eve sous mes yeux, j’ai clairement envie de la voir et surtout d’en déguster chaque épisode qui passe. C’est donc ce que je vais faire sans trop savoir où je mets les pieds. Après, cela a le mérite d’être clair dès le départ. La série ne veut pas se compliquer la vie. La façon dont naît Eve est d’ailleurs un peu facile et légèrement ridicule (surtout pour le jeu des comédiens) mais l’on est sur une chaîne pour enfants et ceux à qui est destinée cette série ne vont pas forcément faire cas de tout ça.

Cela me fait un peu penser à Spooksville qui était une série pour enfant diffusée sur une petite chaîne du câble américain. Ce n’était pas brillant mais cela avait le mérite d’être drôle pour une série d’horreur/fantastique créée à partir de presque rien. Je n’ai pas été plus loin que deux ou trois épisodes mais j’espère pouvoir aller au delà avec Eve en espérant que ce n’était qu’une mise en place laborieuse de la mécanique de la série et que la suite sera de bien meilleure facture. Car oui, j’ai tout de même des ambitions pour cette série et le point de départ n’était pas mauvais du tout. Je dirais même qu’il était assez intelligent et efficace en son genre. La créatrice de la série, Emma Reeves, à qui l’on doit la série Young Dracula ou encore Tracy Beaker Returns, s’y connaît en séries pour ados-enfants. On peut donc tenter de lui faire confiance au moins un peu car Eve a beau être une série pour ados-enfants, elle semble vouloir toucher un public bien plus large en s’imposant des thématiques un peu plus intelligentes. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est une série réussie et Eve a encore pas mal de chemin à faire avant de réellement devenir une série satisfaisante.

Note : 4/10. En bref, malgré du potentiel certains, la série s’adolescent-ise rapidement.

Commenter cet article