Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 10. Episode 14.

18 Février 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crit. Sér. : Esprits Criminels

Critiques Séries : Esprits Criminels. Saison 10. Episode 14.

Esprits Criminels // Saison 10. Episode 14. Hero Worship.


Après un très bel épisode consacré à Gideon et plus précisément à sa disparition, Criminal Minds reprend le chemin des épisodes plus formels et plus classiques. Nous nous rendons alors à Indianapolis alors qu’une explosion a eu lieu dans un coffee shop causant alors la mort de six personnes et de seize blessés. Un homme nommé Allen Archer quitte alors le coffee shop, sauvant la fin d’une femme enceinte. Et notre équipe est chargée d’enquêter car il s’agit de la seconde explosion en peu de temps et la première avait eu lieu dans une école. Ce que je trouve tout de même dommage dans cette histoire c’est qu’elle soit aussi prévisible dès le début. En effet, dès le début on sait très bien à qui l’on a à faire et surtout ce qui va se passer par la suite. C’est dommage car je suis persuadé qu’ils auraient pu transformer leur idée de bombes en quelque chose de beaucoup plus original. Ce n’est pas complètement raté non plus étant donné que le rythme de l’épisode est plutôt soutenu et que les personnages ont tous un rôle important à coeur mais vous devez probablement comprendre que je suis déçu quand la série fait dans l’épisode automatique qui ne cherche pas réellement à surprendre sauf par l’aspect visuel (et ici en l’occurrence l’explosion).

Le plus intéressant là dedans est donc la justification des actes de cet homme. S’il a fait exploser l’école et le coffee shop qu’il aime c’est uniquement car il a peu d’estime de lui-même et qu’il tente de rendre sa femme admirative de ce qu’il peut faire. Les cas de la semaine mis en scène grâce ou à cause de l’amour ce n’est pas la première fois que Criminal Minds tente et ce n’est pas la première fois qu’elle échoue non plus. Mais ce n’est pas tant que cet épisode soit mauvais, c’est simplement qu’il ne veut jamais aller ailleurs que ce qui semble être le chemin le plus simple à emprunter. On reste alors diverti comme il faut mais ce n’est pas suffisant. Afin de trouver de quoi se nourrir un peu plus dans cet épisode il faut creuser d’autres aspects et je parle bien évidemment des conséquences de l’épisode précédent sur l’équipe. L’un des meilleurs moments de l’épisode reste l’interrogatoire de leur suspect jusqu’à ce qu’il confesse ses actes. Cela arrive cependant à la fin de la première moitié de l’épisode jusqu’à ce qu’ils se rendent compte qu’un second suspect est dans la nature avec une autre bombe prête à exploser.

C’est là que les choses deviennent plus excitantes et plus intenses. Les justifications sont assez simplistes et pas toujours très recherchées mais de toute façon on ne peut pas demander à Criminal Minds de faire des choses intelligentes et réussies chaque semaine. Ce serait bête de griller de bonnes cartes trop souvent. Pour en revenir aux personnages, je pense que Reid a trouvé la personne qu’il faut. Je me demande si cela peut réellement durer étant donné que Reid n’a jamais eu de chance dans ses aventures et c’est aussi pour cela que j’aimerais bien que les scénaristes et les producteurs permettent à la relation entre Reid et Einstein d’évoluer. Car c’est quelque chose qui a réellement du potentiel pour permettre enfin à Reid d’être heureux (ce qui en somme n’est pas gagné du tout). Finalement, voici donc un épisode très simple et très classique qui gagne des points grâce à ce qu’il fait autour de ses personnages. L’univers reste le même, presque sous exploité ou en tout cas exploité de façon très filiforme. Criminal Minds ne délivre pas ce qu’il a pu faire de pire et l’on est très loin des saisons 5 et 6 par exemple (qui restent probablement les pires de la série).

Note : 5.5/10. En bref, il manque un brin de folie.

Commenter cet article