Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Crowded. Saison 1. Pilot.

23 Mai 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Crowded

Critiques Séries : Crowded. Saison 1. Pilot.

Crowded // Saison 1. Episode 1. Pilot.


J’adore Carrie Preston. Elle a été un atout dans The Good Wife, dans True Blood et elle aurait pu l’être dans cette comédie. Je dis bien aurait pu car ce n’est pas elle le problème dans cette série mais plutôt le script. Cette nouvelle comédie de NBC créée par Suzanne Martin (à qui l’on doit Hot in Cleveland ou encore The Client List) manque d’humour mais pas seulement. C’est une série filiforme qui manque cruellement de surprises et qui n’a rien pour elle. C’est en partie vieillot, le casting manque de caractère et les personnages sont passe-partout. C’est bien ça le problème de cette série finalement, de ne pas trop savoir quoi faire pour tenter de nous faire rire ou de nous amuser. J’aurais aimé esquisser des surprises dès que Happy de Pharell Williams retenti à l’écran sauf que c’est tout le contraire. Je trouve que cette chanson est aujourd’hui tellement entendue et re-entendue que cela devient bien trop ennuyeux à mon goût. Enfin, je trouve ça dommage car j’aurais bien aimé que justement Crowded soit à la hauteur des attentes que j’avais mis dans l’idée et surtout dans Carrie Preston. C’est elle qui m’a donné envie de voir cette série. Crowded est donc une série qui n’a pas l’humour de Hot in Cleveland. Cette dernière repose d’ailleurs en grande partie sur des us vus et revus dans d’autres comédies.

Leurs enfants ayant quitté le nid familial, Mike et Martina pensaient pouvoir profiter d'une seconde jeunesse. Mais lorsque leurs deux filles reviennent s'installer à la maison et que les parents de Mike renoncent à passer leur retraite en Floride, leurs espoirs de tranquillité s'envolent...

Si seulement Suzanne Martin avait injecté les bons sentiments de The Client List et l’humour ciselé de Hot in Cleveland, je pense que l’on aurait été loin de Crowded. Mais elle a probablement voulu faire une série différente, tenter d’une comédie beaucoup plus familiale et grand public car c’est aussi ça dont a besoin NBC. En multi-cam pour couronner le tout vu que c’est le genre de séries qui semblent fonctionner sur la chaîne (Undateable réalise des scores correctes mais bien plus que toutes les comédies en single-cam qu’elle a proposé cette année sur la saison). A côté de Carrie Preston, nous avons Patrick Warburton, plus connu pour être la voix de Joe Swanson dans Family Guy que pour des rôles vraiment remarquables (il m’ait déjà déçu dans Sequestered dans un registre plus sérieux sur Crackle ou encore Jeff dans Rules of Engagement). C’est peut-être aussi lui le problème alors que globalement il n’est pas quelqu’un de mauvais, c’est juste son personnage qui entre dans un cadre et n’en sort malheureusement pas du tout. Moi qui avais envie de voir la série prend une forme légèrement plus intéressante, ce n’est pas du tout le cas. Au contraire, Crowded n’a de cesse de tenter des blagues qui ne délivrent pas du tout.

Je me demande cependant pourquoi NBC a commandé cette comédie. NBC était auparavant une chaîne qui avait une vision du monde des comédies qui n’était pas celle des autres. C’est ce qui faisait justement le succès de cette chaîne. Ses diverses tentatives récentes de faire des comédies un peu plus formatées n’ont pas été des succès : Marry Me a été un échec cuisant, One Big Happy de même, sans parler d’autres comédies suintant un peu trop des concepts mal écrits (A to Z qui partait d’une bonne idée mais dont l’exécution était assez ridicule). Du coup, je pense que Crowded est pile poil le genre de séries dont NBC n’a pas besoin et qui me rappelle justement One Big Happy en bien moins sympathique (bien que le sujet soit complètement différent). Peut-être bien que le seul truc qui m’ait plus dans ce premier épisode c’est quelque chose que je n’avais pas vu venir : Stacy Keach (Lights Out, Prison Break) qui est justement quelqu’un qui semble apporter un peu de folie à une série dont le script en manque cruellement. Je ne pense pas aller au delà de ce premier épisode qui me donne déjà l’impression que finalement la série n’a rien de nouveau à nous offrir. Bien au contraire, que de vieilleries en tout genre.

Note : 3/10. En bref, on s’ennuie devant ce recueil de déjà vu.

Commenter cet article