Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Teach Me Love (2015, e-Cinema)

1 Août 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Teach Me Love (2015, e-Cinema)

Teach Me Love // De Tom Vaughan. Avec Pierce Brosnan, Salma Hayek et Jessica Alba.


La carrière de Pierce Brosnan est un vrai gruyère. De films en films on semble préféré les projets les plus encroûtés. Certes, il y a au le très sympathique Duo d’Escrocs ou encore Survivor même si ce dernier tient plus du nanar de luxe qui s’avère être sympathique que réellement un bon film. Avec Teach Me Love, Pierce Brosnan revient à ses racines d’homme séduisant qu’il a depuis sa période James Bond. On se retrouve alors avec une comédie romantique tout ce qu’il y a de plus bleuet bébête sans grande ambition. Matthew Newman, signant ici son premier métrage au scénario, tente de nous raconter l’histoire d’un professeur respecté de Cambridge qui se trouve être aussi un vrai coureur de jupons. Pour mettre tout cela en scène, Teach Me Love avait besoin d’un réalisateur de comédies américaines tout ce qu’il y a de plus académique et Tom Vaughan (Jackpot, Mesures exceptionnelles) entre parfaitement dans cette catégorie. On ne peut pas dire qu’il ait brillé avec aucun de ses films (il a même fait dans le Direct to DVD avec Miley Cyrus c’est dire) et pourtant, ce film n’est pas ce que j’ai vu de plus laid. A côté, le problème c’est plus la musique qui alourdi le film de bons sentiments et de niaiseries alors qu’une musique plus discrète aurait justement été intéressante.

Richard Haig est un professeur très respecté de Cambridge, où il enseigne la poésie romantique du 18ème siècle. Mais Richard est aussi un vrai séducteur qui multiplie les (jeunes) conquêtes. Alors, quand Kate, une de ses étudiantes, lui dit qu'elle est enceinte, ils partent s’installer en Californie pour élever leur enfant. Quelques années plus tard, la sœur de Kate, Olivia, débarque dans leur vie de manière inopinée…
L’histoire ne diffère pas vraiment de tout un tas de romances que l’on peut voir à longueur d’années sur les écrans américains. Cependant, le vrai avantage de ce film c’est peut-être sa manière de gérer le montage à certains moments charnières. On enchaîne les plans sur les visages dès que l’on change d’interlocuteur à une vitesse folle. C’est ce qui permet de nous offrir un vrai sentiment de fraîcheur dans un film qui n’avait rien de très original à côté. Au delà de ce montage qui rythme le film, je dois avouer que j’ai aussi beaucoup aimé ce que Teach Me Love fait de son casting qui est pour le coup assez réussi. Si je met de côté Salma Hayek dont le jeu de cabotin ne fait pas mouche, j’ai bien aimé Pierce Brosnan dans le rôle de ce séducteur invétéré qui ne perd jamais une bonne occasion de se ridiculiser ou bien de nous offrir quelques bons moments de comédie. Puis il y a aussi Jessica Alba qui, dans son jeu face à Pierce Brosnan, tient la route. Ce n’est pas la première fois que l’actrice tient un bon personnage mais je dois avouer qu’ici, j’ai bien aimé le résultat. Au fond, il n’y a rien de bien original dans ce film mais sans trop savoir pourquoi, je me suis laissé séduire.

Peut-être est-ce par le rythme qu’impose le montage, par la sympathie du casting, oui bien par le côté doux-amer d’un film qui ne veut pas nous pomper l’air, juste nous faire passer un bon moment. Les personnages ne sont pas très bien développés, l’histoire manque de surprises et pourtant, je ne me suis pas ennuyé d’apprécier le résultat. Le problème c’est que Salma Hayek ne perd jamais une occasion de se ridiculiser et de m’ennuyer. L’actrice tente mais rien ne fonctionne. Je crois que je la préfère en femme complètement folle (Savages) ou encore en femme d’action (Everly). Elle revient ici à ses rôles les moins mémorables, en somme ceux que l’on a envie d’oublier. Dommage. Finalement, Teach Me Love ou How to Make Love Like an Englishman en version originale n’a pas réussi à aller au bout de son idée à cause de certains choix de casting. Il reste cependant la bonne humeur ambiante qui donne justement au film son côté le plus agréable à suivre. Tom Vaughan n’a pas fait d’efforts, Matthew Newman non plus, mais sans trop savoir pourquoi, l’association de ces deux médiocres personnes a délivré un film correct comme tout même s’il est regrettable de voir Pierce Brosnan tomber dans de tels projets au milieu d’une filmographie qui part littéralement en lambeaux.

Note : 5/10. En bref, c’est très américain, très académique et pourtant, il y a un petit je ne sais trop quoi qui a fonctionné sur moi.

Date de sortie : 31 juillet 2015 - Directement en e-Cinema

Commenter cet article

paolo 02/08/2015 19:20

acteur trop vieux, actrice trop people, hayek uniquement là par le fric de monsieur.