Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Hidden (2015)

4 Octobre 2015 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : Hidden (2015)

Hidden // De Matt Duffer et Ross Duffer. Avec Alexander Skarsgard et Andrea Riseborough.


Les frères Duffer se sont fait un nom avec le court-métrage Vessel (2012) qu’ils ont écrit pour Clark Baker ou encore l’excellent court-métrage Eater (2007). C’était un court assez réussi qui aurait presque mérité de durer un peu plus longtemps. Mais les frères Duffer ont par la suite travaillé sur Wayward Pines, l’une des meilleures nouveautés séries de l’année 2015. C’est à ce moment là que l’on comprend probablement un peu mieux ce qui leur a donné l’idée de Hidden. On voit qu’il y a une inspiration venu de la série de FOX et pour leur premier long métrage. Et plus particulièrement des fameux « abbies ». Alors certes, Hidden est légèrement différent mais il y a quelque chose que l’on retrouve un peu dans ce film. Quoi qu’il en soit, Hidden est un thriller horrifique soigné, truffé d’idées originales dans un scénario qui reste constant. Mais c’est aussi un film qui a choisi d’utiliser une photographie elle aussi soignée avec un casting au poil. Ce qu’il y a d’intéressant aussi avec l’histoire c’est qu’elle évolue constamment. Au départ, quand on retrouve cette famille dans cet abri, on ne sait pas trop pourquoi elle est là, barricadée. Comme si elle avait été enfermée dans ce lieu pour ne plus en ressortir. Le film reste alors muet et ne nous dévoile rien du tout.

Une famille se cache dans un abri anti-bombes après avoir échappé à une épidémie.

Mais justement, c’est ce qui nous accroche très rapidement et nous donner envie d’aller jusqu’au bout. Au fil des flashbacks qui nous révèlent le passé de cette famille (et surtout ce qu’elles ont cherché à fuir dans un premier temps), on se retrouve alors avec un film structuré qui tient jusqu’au bout ses promesses. Même une fois que la révélation tombe, Hidden parvient encore à surprendre et à créer de l’émotion là où il n’y en aurait probablement pas eu dans un film bâclé. Car c’est ça aussi la force du scénario, de nous plonger dans un premier temps dans un huis clos, créant ainsi des arguments pour que le spectateur puisse tout de suite se plonger au coeur de cette aventure sans jamais se laisser ennuyer. Les surprises sont assez bien amenées, surtout que l’on ne les attend pas du tout (et que l’on ne les voit pas non plus venir pour la plupart). Le casting est quant à lui très important et importe tout le film du début à la fin, Alexander Skarsgard (True Blood) le premier qui se fait un peu trop absent des écrans mais qui mériterait de les retrouver très rapidement. Il n’y a pas une série en vue pour lui par hasard ? Ou même des projets de film. Là où le film a ses faiblesses (car il en a tout de même) c’est au travers de ses flashbacks.

Disons qu’ils ne sont pas toujours réussis. L’idée est bonne et souvent très bien utilisée mais globalement, les flashbacks m’ont fait tiquer, comme s’ils ne servaient finalement pas à grand chose (sauf peut-être pour la dernière scène en flashback qui nous permet de comprendre un peu mieux ce qui s’est passé avant l’aventure de l’abri). Il y a aussi la fin du film. Si Hidden reste assez palpitant du début à la fin, par moment la fin donne l’impression qu’elle arrive trop facilement, trop rapidement. Elle créée une note d’émotion mais le film veut se transformer en quelque chose de légèrement différent. Le huis clos intimiste du début prend alors une forme complètement différente qui n’est plus vraiment celle de la survie. Alors certes, cela prend aussi son sens avec les révélations que Hidden fait petit à petit mais j’aurais peut-être apprécié que cela soit fait de façon légèrement différente. Ce n’est pas comme si Hidden était fait par les derniers des abrutis. Les épisodes de Wayward Pines gérés par les frères Duffer sont pour la plupart de bons exemples de ce qu’ils peuvent entreprendre de bon. Je reste curieux de voir leur prochain film. Pour un premier long c’est une exercice toujours difficile d’autant plus que leur sujet aurait très bien pu être tourné vers le court (qui est leur format de prédilection).

Note : 6.5/10. En bref, un thriller horrifique assez efficace qui nous révèle des tas de choses au fur et à mesure et nous réserve de bons twists.

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article

MechAArmA 08/10/2015 00:53

Alors je pense que c'est en rapport avec le virus , si tu entends ce que dis la mere quand la fille lui dis : " ca fait 302 jours maman " puis la mere lui répond " non pas des jours chérie ...... " donc on peux supposer que cela fait 302 mois , ce qui parait plus crédible au vu de l'uniforme des soldats et l'etat du décor et pour en revenir a ma déduction je pense qu'il s'agit d'un virus qui bloque l'évolution du corps et leur développant une photo sensibilité mortelle surement , en gros ils sont comme des vampires avec une force accrue , enfin voila ma théorie , d'ou le fait de vouloir manger le rat qui aurait trés bien pu les tuer d'une maladie ou autre en temps normal !

rachida 05/10/2015 13:26

J'ai bien aimé même si je n'ai pas compris le regard de la mère avant de refermer l'abris à la scène finale?