Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[CLASSEMENT] - 8 - Transparent (Saison 2)

1 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Classement 2015-2016

[CLASSEMENT] - 8 - Transparent (Saison 2)

La première saison de Transparent était une bonne surprise, assez inattendue et inespérée. Amazon a su dégoter ici un projet différent des autres. Il faut dire que la créatrice a mis beaucoup de sa vie dans la série et cela se ressent encore plus dans cette seconde saison. Plus posée, plus drôle au début, plus dramatique sur la fin, la série s’est améliorée et nous a offert quelque chose de complètement différent. Certes, on garde les mêmes personnages, les mêmes idées, mais globalement la série a évolué. Elle se concentre plus sur l’évolution des personnages et de leurs émotions. Transparent transporte le téléspectateur dans un univers qui n’était pas très exploité en télévision jusqu’à présent. Les personnages transgenre ne sont pas légion à la télévision (Orange is the New Black a ouvert une porte par exemple) sans trop savoir pourquoi. La saison 2 de la série de Jill Soloway est donc un mélange savoureux de tout un tas de choses, à la fois humoristiques et fortes en termes d’émotions. Il y a donc des épisodes bouleversants qui donnent au téléspectateur les larmes aux yeux. Littéralement. Une saison 2 n’est pas ce qu’il y a de plus facile à mettre en place, car il ne faut pas décevoir le public arrivé lors de la première saison et s’engager dans de nouvelles perspectives afin de ne pas répéter un schéma déjà vu.

Transparent utilise alors des thèmes universels, ceux de la famille, pour nous intégrer toujours mieux à son histoire. On parler des états d’âmes de chacun, des peurs, des envies, mais aussi des questions que chacun pourrait se poser à la place de cette famille. Ce sont des choses que Jill Soloway connaît puisqu’elle a vécu une bonne partie de ce qui se passe dans cette série. En laissant l’intimité de l’objet fait son oeuvre, la créatrice et scénariste de la série s’emporte et nous emporte. On voit chacun grandir et tenter d’avancer dans sa propre existence. Les personnages secondaires prennent donc une place différente et le savoureux mélange dramatico-drôle fait que Transparent nous emporte sans jamais nous faire décrocher. En lâchant les dix épisodes d’un coup d’un seul, Amazon a su nous attacher rapidement à la vie des Pfefferman. On voit que le chaos qui anime cette famille sait rapidement reprendre le dessus sur tout le reste car forcément, cette histoire ne pourrait pas être aussi bonne sans des choses qui nous échappent, qui échouent, qui dérapent. Il y a aussi une véritable poésie dans l’écriture qui fait que les épisodes, rempli d’idées, sont souvent plus fluides les uns que les autres. La série continue de ne pas ouvrir certaines portes, probablement pour les deux prochaines saisons à venir que j’ai déjà hâte de déguster sans modération.

Commenter cet article