Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episode 1.

15 Septembre 2016 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Blindspot

Critiques Séries : Blindspot. Saison 2. Episode 1.

Blindspot // Saison 2. Episode 1. In Night So Ransomed Rogue.


Après une première saison semi-convaincante, Blindspot revient cette année pour une deuxième salve d’épisodes. Ce premier épisode ne veut pas garder trop de secrets trop longtemps. Notamment la vraie identité de Jane. Jane apprend donc (enfin) la vérité. Il était temps que la série puisse aller de l’avant et qu’elle ne nous joue pas une carte que The Blacklist (qui lui ressemble) joue encore. J.J. Abrams a cristallisé un concept qui aujourd’hui encore fait rage dans le monde des séries : la fameuse Mystery Box. Le concept est simple : le mystère est meilleur que la réponse qu’il y a derrière. C’est le mystère qui accroche le téléspectateur et créé une certaine forme d’obsession. Il l’a prouvé avec Lost ou encore Alias au fil des années. Une série comme Blindspot démontre les hauts et les bas de ce concept quand l’on transforme la Mystery Box en un personnage. Jane est le fameux Mystery Trap. C’est une personne qui tient les mystères de Blindspot et tant que l’on ne saura pas tout sur elle, on n’aura pas la clé des réponses. C’est aussi ça qui donne envie de revenir chaque semaine. Si la série a eu du mal avec l’histoire entourant Taylor Shaw dans la seconde partie de la première saison, créant une sorte de précipice dans lequel la série est un peu tombée, Blindspot semble comprendre qu’elle a besoin de donner des réponses.

En donnant des réponses, Blindspot se permet de pouvoir aller de l’avant sans garder au fond d’elle des trucs qu’elle ne peut pas étirer des années durant. On découvre ce qui s’est passé pour Jane durant les trois mois précédent : la CIA l’a plutôt (mal)traitée mais ça, Weller est en partie responsable et au fond, les retrouvailles entre Weller et Jane ne pouvaient pas être au beau fixe. C’est là que l’on nous introduit également à un tout nouveau personnage, agent de la NSA et plus particulièrement de la Zero Division : Nas, incarnée par Archie Panjadi. Cette dernière est une vraie bouffée d’air frais dans une série qui avait besoin d’agrémenter le tout de nouveaux personnages. La tension s’installe plutôt bien et l’épisode avance sans trop de temps morts. L’arrivée de Roman (incarné par Luke Mitchell) permet là aussi d’apporter du sang neuf dans une saison qui doit prouver la stabilité de la série et surtout sa capacité à surprendre le téléspectateur. La mort de Mayfair à la fin de la saison 1 apporte donc son lot de nouveautés. Mais la vraie révélation de cet épisode c’est le vrai nom de Jane : Alice Kruger. Mais elle a choisit un nouveau nom, Remy, afin de démarrer une nouvelle vie. C’est là que la référence à la Rome antique fait rage : Remy pour Remus, Roman pour Romulus.

Blindspot va loin mais justement, on nous révèle que Shepherd est une femme et que c’est la mère adoptive de Jane. Roman est son frère adoptif et n’est pas biologiquement relié à elle non plus. Je me demande vraiment dans quelle direction la saison 2 veut aller mais pour le moment, Blindspot semble partir dans une nouvelle direction, loin de ce qu’elle incarnait l’an dernier. Attention cependant car en complexifiant un peu l’histoire, la série change complètement et pourrait bien perdre aussi ce qui fait son sel depuis ses débuts l’an dernier. En délivrant pas mal de réponses dans ce premier épisode, Blindspot avance ici plus rapidement qu’elle n’a avancé en 23 épisodes l’an dernier. C’est un risque qui je l’espère sera payant en espérant que le second épisode ne soit pas un retour direct à la formule.

Note : 7/10. En bref, un retour efficace avec des réponses en prime.

Commenter cet article