Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : T2 Trainspotting (2017)

3 Mars 2017 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Critique Ciné : T2 Trainspotting (2017)

T2 Trainspotting // De Danny Boyle. Avec Ewan McGregor, Ewen Bremner et Jonny Lee Miller.
21 ans après Trainspotting, Danny Boyle s’est peut-être dit qu’une suite n’était pas de refus. Adapté de l’histoire créée par Irvine Welsh par John Hodge (La place, Trance), le film tente de nous plonger à nouveau dans les tribulations de ces personnages aussi fous que farfelus. C’était un pari risqué pour le réalisateur, notamment car le premier film reste culte et que je me souviens encore de sa tenue de route. Je me suis alors demandé si ce second volet serait capable de faire mieux et/ou aussi bien. Bien entendu, ce second volet ne vaut clairement pas le premier mais l’on retrouve étrangement avec plaisir les personnages qui ont fait la renommée du premier volet. Très casse gueule sur le papier, l’idée est bien exploitée à l’écran, donnant ainsi une suite étonnante par moment, un peu longue à d’autres. Mais l’effet voulu est présent. Jouer à la fois avec la nostalgie d’un film culte (les multiples clins d’oeil au premier film) mais aussi l’envie de raconter la suite des aventures de Mark Renton et cie. Alors que Hollywood est en panne sèche d’inspiration, et que cette suite sent aussi la pompe à fric, T2 Trainspotting parvient malgré tout à sortir des sentiers battus.

D’abord, une bonne occasion s’est présentée. Puis vint la trahison.
Vingt ans plus tard, certaines choses ont changé, d’autres non.
Mark Renton revient au seul endroit qu’il ait jamais considéré comme son foyer.
Spud, Sick Boy et Begbie l’attendent.
Mais d’autres vieilles connaissances le guettent elles aussi : la tristesse, le deuil, la joie, la vengeance, la haine, l’amitié, le désir, la peur, les regrets, l’héroïne, l’autodestruction, le danger et la mort. Toutes sont là pour l’accueillir, prêtes à entrer dans la danse...

Danny Boyle prouve lui aussi qu’il a bien changé. Il joue à la fois avec ce qu’il faisait sur Trainspotting tout en apportant des plans plus modernes. Le film est alors aidé par la prestation sans faille d’Ewan McGregor qui m’épate par sa capacité à se muer dans n’importe quel genre de rôle. Mais aussi de ses acolytes et notamment Jonny Lee Miller (qui brille actuellement sous les traits de Sherlock Holmes dans Elementary sur CBS). Bien entendu, T2 Trainspotting a aussi des défauts et notamment dans sa façon de parfois partir un peu dans tous les sens. Ses envolées lyriques ne fonctionnent pas toujours et c’est bien dommage. J’aurais aimé retrouver la fraîcheur du premier Trainspotting mais je suis aussi forcé de reconnaître que tout ne tient pas forcément ses promesses. Mais l’idée, bien que très étrange, réussie malgré tout à prendre le spectateur à son propre jeu et à lui laisser passer un agréable moment. Au moins, T2 Trainspotting reste original par moment et je pense que cela joue aussi beaucoup. Je ne vais pas bouder le plaisir de retrouver ces personnages alors que je m’attendais à l’une des pires idées de ces dernières années. Cependant, faites comme moi, prenez le soin d’aller revoir le premier volet au risque de vous sentir complètement largués.

Note : 7/10. En bref, une suite plutôt réussie dans son ensemble (et ce n’était pas gagné sur le papier).

Commenter cet article

hitori 03/03/2017 15:54

Totalement d'accord! Un retour très réussi! J'avais toute confiance en Danny Boyle cela dit.
Un retour qui fait vraiment plaisir, en espérant voir le 3 rapidement!