Critique Ciné : Polar (2019)

Critique Ciné : Polar (2019)

Polar // De Jonas Akerlund. Avec Mads Mikkelsen, Vanessa Hudgens et Katheryn Winnick.


J’ai beaucoup de mal habituellement avec les films produits par Netflix. Je trouve souvent que ce sont des films inutiles, qui reprennent des sujets de façon automatique sans chercher à mettre du coeur à l’ouvrage quand il s’agit d’écrire le scénario. Du coup, quoi de mieux qu’un film sans cervelle, avec de l’action en veux-tu en voilà et au scénario tenant sur un timbre poste pour tenter de gagner à nouveau mon estime ? Polar est pile poil ce que j’attendais de Netflix et je l’ai eu. Basé sur le roman graphique « Polar : Came from the cold » de Victor Santos, on doit alors Polar à Jonas Akerlund, que certains ont probablement reconnu pour être le réalisateur du clip « Telephone » de Lady Gaga. On retrouve d’ailleurs cette passion que le réalisateur a pour les couleurs vives et prononcées, ce qui donne un cachet différent au film et à l’histoire (même si de ce point de vue là, pas difficile de trouver quelque chose de bon à côté). Polar joue alors dans la cour de Sin City, ou même de Shoot’em Up de Michael Davis et je dois avouer que ce n’est pas plus mal. Polar est aussi un film très étrange mais le film assume tout cela du début à la fin. Dès la scène d’ouverture on comprend que ce que l’on compte nous raconter ne sera peut-être pas très cohérent, mais il y aura suffisamment d’action pour se satisfaire du peu.

Duncan Vizla, alias Black Kaiser, le plus grand assassin au monde, se fait peu à peu à sa vie de retraité. Mais quand son ancien employeur décrète qu'il est un frein à son business, il est contraint de reprendre du service. Bien malgré lui, il doit affronter une armée de tueurs, jeunes, dynamiques et féroces, prêts à tout pour le réduire au silence

Car côté action, Polar n’arrête jamais. On pourrait par moment aussi se souvenir de ce que le duo Neveldine / Taylor avait fait dans les deux volets de Hypertension et j’en passe. Polar est clairement inspiré par tout un tas de films d’action très graphiques où la mise en scène très vive prime finalement sur tout le reste. Autre bon élément de ce Polar, c’est Mads Mikkelsen. Ce dernier, en bête invincible, il est capable d’emporter le spectateur. Bien que cela soit loin d’être son meilleur rôle au cinéma (La Chasse reste encore en tête pour ma part), il ajoute ici une corde supplémentaire à son arc et en nous faisant croire dur comme fer à ce que son personnage vit, alors Polar s’en satisfait. Avec un brun d’humour noir (pas toujours bien écrit) et tout un tas de séquences bébêtes, le film s’avère finalement être un pur plaisir jouissif qui n’aura aucune autre vocation si ce n’est celle de nous divertir. La tension dramatique n’a rien de transcendant et l’on pourrait presque regarder ce film sans en suivre une lichette des dialogues mais peu importe, j’ai passé un bon moment pendant près de deux heures, ce qui est un comble alors que j’ai plutôt tendance à pioncer devant les films produits par Netflix.

Note : 6/10. En bref, un film jouissif et graphique qui sort un peu des sentiers battus par Netflix dans ses productions originales.

Date de sortie : 25 janvier 2019 - Directement sur Netflix

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article