Critiques Séries : Trickster. Saison 1. Episodes 1 et 2 (Canada)

Critiques Séries : Trickster. Saison 1. Episodes 1 et 2 (Canada)

Trickster // Saison 1. Episodes 1 et 2. Part 1 / Part 2. 

 

Il y a pas mal de séries qui peuvent d’une certaine façon ressembler à Trickster mais la série fait tout pour avoir son propre côté original. Ce mélange entre Stranger Things et Breaking Bad dans une communauté indigène est quelque chose qui finalement rend le tout assez attirant et efficace. Tony Elliott (12 Monkeys, Orphan Black) et Michelle Latimer (Frontier, Rise) parviennent à rendre le récit efficace dès le départ. La scène d’ouverture de ce premier épisode permet de nous agripper et petit à petit le récit ne parvient jamais à nous lâcher. Le personnage de Jared est l’une des meilleures parties de Trickster. Joel Oulette (Tribal, Monkey Beach) est tout de suite attachant car il ressemble à n’importe quel adolescent et son histoire nous permet de nous attacher à lui. La série parvient a rassembler autour de lui des acteurs et des actrices crédibles rendant le récit assez réaliste pour donner l’impression par moment qu’il y a ici un côté documentaire. Je trouve même que Trickster a quelque chose dont manquent cruellement certaines séries du genre : un petit sens de l’humour bien placé qui permet d’équilibrer la série avec des éléments plus dramatiques. 

 

Un adolescent indigène nommé Jared lutte quotidiennement pour maintenir sa famille à flot lorsqu'un étranger nommé Wade rompt cet équilibre...

 

Visuellement, Trickster ne fait rien de prétention. On sent l’envie de rester proche du téléspectateur dans ce qui est mis en scène avec des jolis décors mais qui n’en font jamais trop. Afin d’ajouter un peu de fantastique là dedans, Trickster reprend tout ce que l’on peut attendre d’une série sur les indigènes canadiens. En se concentrant sur cette communauté, la série délivre aussi quelque chose de frais qui change de ce que l’on voit habituellement tout en reprenant des trucs d’autres séries (le côté Breaking Bad ou Stranger Things se ressent à de nombreuses reprises dans ces deux épisodes). Ce que j’apprécie aussi avec Trickster c’est le fait que le potentiel est assez grand pour que la suite soit aussi captivante que ces deux premières aventures. De plus, l’atmosphère a de quoi aussi rappeler un peu Dark (Netflix) ce qui ne peut que me donner envie de m’engouffrer rapidement dans la suite. Les dialogues sont eux aussi suffisamment bons pour créer une vraie ambiance autour des personnages sans prendre le téléspectateur pour le dernier des crétins. Les mystères sont quant à eux suffisamment forts pour apporter une richesse narrative supplémentaire au récit. 

 

Note : 8/10. En bref, une excellente surprise inattendue. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article