Critique Ciné : Sound of Metal (2021)

Critique Ciné : Sound of Metal (2021)

Sound of Metal // De Darius Marder. Avec Riz Ahmed, Olivia Cooke et Paul Raci.

 

Darius Marder, à qui l’on doit le brillant The Place Beyond the Pines (2012) réalise son premier long métrage et met en scène une aventure bouleversante autour d’un homme pour qui la musique c’était toute sa vie et qui va petit à petit devenir… sourd. Au delà de cette histoire, le film nous plonge dans une véritable expérience sonore où l’on va naviguer à la fois au travers de la perception des sons par Ruben, mais aussi par ce que les autres écoutent. C’est une histoire sur la musique et la surdité donc forcément il fallait que le son ait une place de choix. Il n’y a aucune erreur là dedans et cela permet aussi de donner de la profondeur et du caractère au récit. Darius Marder et son ingénieur du son parviennent à nous plonger dans la tête du héros, rendant l’expérience d’autant plus prenante et percutante. Au delà de ça, Sound of Metal c’est aussi la performance de Riz Ahmed. Ce dernier apporte une vraie nuance au personnage et quelque chose de terriblement naturel que l’on s’attache naturellement au personnage. Les dialogues sont quant à eux utilisés avec parcimonie afin de se concentrer sur la psychologie et les émotions du héros. On ne peut donc qu’être emphatique face à ce que l’on voit à l’écran et Sound of Metal ne nous quitte jamais durant deux heures.

 

Ruben et Lou, ensemble à la ville comme à la scène, sillonnent les Etats-Unis entre deux concerts. Un soir, Ruben est gêné par des acouphènes, et un médecin lui annonce qu'il sera bientôt sourd. Désemparé, et face à ses vieux démons, Ruben va devoir prendre une décision qui changera sa vie à jamais.

 

Riz Ahmed, actuellement nommé dans la catégorie Meilleur acteur aux Oscars 2021 (une des six nominations que le film a pour la future cérémonie) mérite amplement la récompense. Il est à la fois touchant et fascinant. Il ne nous lâche jamais et l’on ressent toutes les étapes qui vont petit à petit le conduire à se rendre compte qu’entendre c’est bien mais le silence c’est aussi quelque chose dont il faut pouvoir profiter par moment. C’est une vraie histoire d’acceptation de soi, d’accepter le destin qui nous est offert d’avoir une toute autre perception du monde. D’une certaine façon, Sound of Metal n’est pas sans rappeler Green Room, le film d’horreur. C’est un sujet ici différent et surtout touchant mais la finalité musicale reste la même : délivrer une expérience. Si parfois le film veut clairement trop appuyer sur son héros (le fait que cela soit un ancien addict par exemple…), cela ne fait aussi que renforcer le besoin d’attachement du spectateur envers Ruben. Jusqu’au bout Sound of Metal est une vraie expérience avec quelque chose de mélodramatique mais une note d’espoir qui relance constamment la machine.

 

Note : 9.5/10. En bref, un film qui utilise intelligemment tout ce qu’il peut afin de nous rendre emphatique.

Sorti le 16 juin en France - Retournons au cinéma !

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article