Critiques Séries : Yellowjackets. Saison 1. Pilot.

Critiques Séries : Yellowjackets. Saison 1. Pilot.

Yellowjackets // Saison 1. Episode 1. Pilot.

 

Les histoires de cannibalisme sont toujours fascinantes. Dans le genre horrifique cela a donné lieu à de nombreux films d’horreur culte : Le Silence des Agneaux, Détour Mortel, La Colline à des Yeux, Grave, etc. Yellowjackets s’inscrit dans cette mode de créer des séries d’horreur sur des thématiques connues tout en ajoutant un twist moderne. Ashley Lyle (Narcos) et Bart Nickerson (Narcos) nous plongent dans le passé et le présent d’une équipe de soccer féminine qui doivent lutter pour leur survie. Pour autant, ce premier épisode ne surenchéri pas sur le genre horrifique et préfère nous présenter les personnages dans le passé et le présent afin de nous attacher à elles et apprendre à les connaître. Dans un sens, Yellowjackets m’a tout de suite rappelé l’excellente The Wilds (Amazon Prime Video) dans le ton et le fait que l’on retrouve des femmes qui doivent se battre et être violente pour survivre. Les deux timelines de Yellowjackets sont intéressantes car elles sont contrastées. D’un côté nous avons de l’horreur pure et gore sur la partie ‘survival’ et les flashbacks parviennent à donner à la série la matière nécessaire pour que l’on apprenne qui sont ces filles.

 

A la suite d'un accident d'avion, les membres d'une équipe de soccer féminine se retrouvent être les seules survivantes du crash. Les lycéennes vont devoir lutter pour leur survie face à des clans cannibales.

 

Ce qui se passe dans le présent est différent mais utilise à merveille le casting. Christina Ricci est parfaite et Juliette Lewis fait plaisir à retrouver, surtout lorsqu’elle est dans son groupe de parole sous les traits de Natalie. La jeune fille (Sophie Thatcher) qui incarne sa version dans le passé est elle aussi excellente et mystérieuse. La réussite de Yellowjackets tient réellement dans ses personnages qui ont tous des mystères, des intrigues qui les entoure. Le fait que les héroïnes de Yellowjackets soient des femmes (et que les hommes soient simplement des sortes d’objets sexuels) permet de montrer la supériorité des femmes. Yellowjackets n’est pas seulement qu’une série avec des ados qui doivent survivre. L’intrigue la plus importante ici se déroule 25 ans après le crash de l’avion alors qu’une reporter enquête sur ce qui s’est réellement passé. Grâce à un savoureux puzzle et des twists ici et là, Yellowjackets devient rapidement un objet de culte étonnant qui mélange les époques, les genres avec une fluidité qui donne envie d’enchaîner les épisodes le plus rapidement possible.

 

Note : 8/10. En bref, Sa Majesté des mouches rencontre Lost et c’est fascinant.

Prochainement sur myCanal

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

delromainzika

Retrouvez sur mon blog des critiques de cinéma et de séries télé du monde entier tous les jours
Voir le profil de delromainzika sur le portail Overblog

Commenter cet article

L
Quand le football conduit à un changement de régime alimentaire... Attention, il parait qu'on devient ce qu'on mange ! Venez lire ma critique de 'Yellowjackets'<br /> https://lloungeacts.blogspot.com/2022/01/critique-0046-on-devient-ce-quon-mange.html
Répondre