Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Complices, un film français qui prend à la gorge !

7 Juin 2010 , Rédigé par Ca Deborde De Potins ! Publié dans #Critique Ciné

complices1.jpg

 

Complices // De Frederic Mermoud. Avec Gilbert Melki, Emmanuelle Devos et Cyril Descours.

 

Ce petit film français tourné à Lyon et sa banlieue est un film sensible sur une histoire d'amour qui fini dans un drame teinté de mort. Globalement, le résultat est plutôt frappant car réussit avec un casting plutôt bien organisé.

Tout d'abord l'histoire du film. On suit d'un côté Vincent et Rebecca, deux amants épris l'un de l'autre depuis qu'ils ont échanger un regard dans un cybercafé, ils sont jeunes et insouciants. Cependant, sans que l'on sache pourquoi, deux mois plus tard, le corps tuméfié de Vincent est retrouvé dans le Rhôné et Rebecca est portée disparue. De l'autre côté on suit l'inspecteur Hervé Cagan et sa coéquipière Karine Mangin qui sont chargés de l'enquête. Ils vont alors remonter "le temps" et tenter de découvrir ce qu'il s'est bien passer pour en arriver là. C'est une historie touchante à laquelle on assiste tout de même, une histoire d'amour pas très ordinaire, entre un jeune homme qui se prostitue pour de l'argent et une jeune fille bien qui va bientôt passée le BAC. C'est aussi bouleversant toutes les péripéties qui ont égayés la vie de ces deux vies. On parle de l'insouciance de l'adolescence, la légerté de la jeunesse et sa frivolité, son envie d'expériences et de rencontres.

Ensuite, le casting. D'un côté le duo Cyril Descours / Nina Meurisse qui jouent Vincent et Rebecca. Ce duo est d'un fraternité parfaitement établie. Ils sont comme connectés et tout ce qu'ils font se transforme en un moment de légerté et d'insouciance tellement bien joué qu'on a l'impression que ce film n'est autre qu'un passage de la vie de quelqu'un qui se défile sous nos yeux. On a l'impression parfois même de jouer les pervers avec ce film tellement le réalisateur à fait en sorte qu'on soit plonger dans l'histoire. Ensuite, de l'autre côté, Devos / Melki, un duo de flic qui ne cartonne pas du tout à l'écran, ils ne dégagent rien, on s'en fou qu'ils passent leurs soirées à jouer au ping ping, on à quand même l'impression de voir une enquête de Navarro : on ne voit que leurs vies, presque pas l'enquête et à la fin, ils trouvent qui a tuer qui. C'est quand même un comble. J'ai pas du tout aimé ce duo là et la facilité avec laquelle l'intrigue est résolue, mais bon on fait avec.

Enfin, ce film, tout aussi pervers qu'il soit, ce regard tout simplement banal sur la prostitution est un film qui grâce à son jeune duo d'acteur prend vie. Pour le reste, il faudra repassé, c'est un polar banal et qui ne mérite le coup d'oeil que pour cette histoire d'amour déguisée.

 

Note : 6/10. En bref, un film coupe gorge qui nous prend sur le fait. Pervers et dérangeant, il banalise la prostitution comme un métier quelconque, peut être un peu trop. La partie "polar" ressemble à un banal enquête de Navarro et sa brigade, dommage.

Commenter cet article