Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Haunted, maison hantée

6 Juin 2014 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

Dark-House-2014-Movie-Poster.jpg

 

Haunted // De Victor Salva. Avec Luke Kleintank, Alex McKenna et Tobin Bell.


Au pays des Direct to DVD d’horreur, il y a énormément de navets. Et forcément, Haunted en fait partie. Pourtant l’idée de base de ce film avait largement de quoi délivrer un film sympathique et efficace. Il n’en est rien, tombant à la fois dans les niaiseries du genre mais encore plus dans le ridicule. Rien que de voir ces sortes de cinglés courir à moitié à quatre pattes en trainant une hache c’était tout de même sacrément drôle. Je pense presque que rien que pour ce truc, il faut voir ce film. On sent que tout ça est fait avec les moyens du bord et que cela tente de mélanger tout un tas de genres horrifiques, que cela soit le coup des suppôts de Satan ou encore de la maison avec une force maléfique avec un cinglé et sa hache. On retrouve donc en guise de héros Luke Kleintank (les fans de Pretty Little Liars auront alors reconnu Travis Hobbs) et puis sa femme est incarnée par Alex McKenna (Rebecca dans Dallas). Est-ce suffisant pour vous donner envie de regarder ? J’espère franchement que cela va vous donner plutôt envie de fuir. En effet, comme je le disais, cela aurait très bien pu donner un bon film d’horreur amusant et efficace en son genre, sauf que c’est tout le contraire qui se produit et cela devient même assez rapidement embarrassant.

Quand Nick di Santo apprend que son père est non seulement en vie mais pourrait également révéler les origines de son sombre don, il organise un voyage qui l’emmène lui, sa femme et ses amis dans une maison abandonnée qu’il pensait sortie tout droit de son imagination.

Haunted utilise donc tous les poncifs de l’horreur mais sans réellement mettre tout cela en scène. Il y a donc tout un tas de scènes se déroulant dans une forêt quelconque avec rien de bien passionnant à raconter autour. Certes il y a l’aspect ultra mystérieux et fantastique autour des personnages qui pourrait bien faire son effet mais malheureusement je n’y ai pas vraiment trouvé mon compte. La faute encore une fois à un scénario plus que raté. Ecrit par Charles Agron et Victor Salva (créateur de la saga Jeepers Creepers) on aurait pu attendre beaucoup mieux. Il y a un vrai souci dans la mise en scène de Victor Salva (metteur en scène de la saga des Jeepers Creepers dont un troisième volet est en cours de production). Peut-être est-ce un gros manque de moyens mais même avec un peu de moyens je suppose qu’il y avait de quoi faire quelque chose d’efficace. Quand on regarde comment Jeepers Creepers utilise la campagne et accessoirement la forêt avec peu de moyens, on est en droit de se demander pourquoi ce n’est pas également le cas pour Haunted. Certainement par fainéantise. La direction des acteurs est donc assez mauvaise et personne ne semble donc réellement savoir ce qu’il faut faire.

Dès le début Haunted ne parvient pas à réellement intriguer le spectateur. J’aurais très bien pu m’arrêter aux premières minutes et vous dire la même chose mais j’ai été au bout de cette histoire de coeurs arrachés, de suppôts de Satan entre Lilith (j’ai tout de même pensé à Supernatural, sauf que Haunted n’en a pas l’ambition) ou encore de père qui tente de protéger un futur enfant qui va dessiner des maisons comme son père avant lui. Par ailleurs, je ne peux généralement pas trop critique le niveau d’horreur qu’il y a dans un film d’horreur car je suis rarement surpris. Je dirais même que je suis vacciné contre un genre qui me fascine sauf que c’est terriblement mou. Rien ne peut faire peur dans Haunted et tout semble légèrement tout droit sortie d’une parodie des frères Wayans. Comme quoi… Et puis il y a Tobin Bell (Jigsaw dans la franchise Saw). Le pauvre, je sais qu’il doit payer des factures mais tout de même, aller se fourrer là dedans c’est une idée des plus misérable qu’il soit. Malgré quelques idées balancées à droite et à gauche, créant un sentiment de nouveauté, Haunted est donc un navet.

Note : 1/10. En bref, un navet.

Date de sortie : Directement en DVD

Commenter cet article