Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : La Guerre des Boutons, Samuell à la pelle...

15 Janvier 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19775518.jpg

 

La Guerre des Boutons // De Yann Samuell. Avec Eric Elmosnino, Fred Testot, Alain Chabat et Mathilde Seigner.


Je me sens bien bête car je ne sais point lequel j'ai préféré. En fait, je pense que pour faire un bon film, il aurait fallu faire un mix entre les deux car dans chacun il y a un truc intéressant. Dans celui ci, j'ai adoré toutes les insultes (bon, même si à un certain moment du film cela devient très lourd car c'est à la pelle qu'on nous les donne). Mais voilà, je trouve ça fun et débile à la fois. Mais bon, je sais me satisfaire de peu aussi. Surtout quand il s'agit d'humour, dès que ça parle de "face de pruneau", de "Moulin à merde", "Furoncle de fumier" ou encore "Forêt à méduses", niveau insultes, celui là surpasse largement l'autre version (celle de Barratier). La Guerre des Boutons de Samuell ce n'est pas non plus l'horrible film qu'on m'avait décrit. Car oui, j'étais parti avec tellement de préjugés sur ces deux remakes que j'aurais cru que j'allais trouvé les deux films mauvais. Mais non, cela fonctionne assez bien en fait. Car pour de la comédie familiale, celle ci ravira les petits et leurs parents. Je suis pas forcément dans la cible du film...

1960, un village dans le sud de la France. Une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l’intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés. Une guerre sans merci, qui dure depuis des générations. On se bat pour l’honneur et la fidélité et, pour gagner, tous les moyens sont bons. Même, s’il le faut, combattre nu comme un ver, ou pire, accepter l’aide de Lanterne - une fille ! - la nouvelle recrue de la bande, pleine de panache et d’ingéniosité. Mais il n’est pas facile d’être une armée de petits hommes sans se faire attraper par Papa et Maman ! Quand, après la bataille, on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux et des boutons en moins, mieux vaut se faire discret…

C'est avec aucune surprise que j'ai découvre ce remake, qui est assez fidèle au livre et au premier film mais bien moins bon. La qualité est assez descendo quand même. Au delà de l'histoire, il y a les enfants et eux font clairement le show dans ce film une fois de plus. Je pense que j'ai même préféré le cast de celui ci par rapport à celui de Barratier. Yann Samuell a trouvé de jeunes talents intéressants en accord avec les personnages originaux. Peut être justement pour être encore plus fidèle à l'histoire que ne l'a été Barratier, véritable baroudeur du scénario qui s'est moqué de nous. La Guerre des Boutons se veut donc remake, mais remake réussi (enfin, dans la limite de ce que l'on peut appeler réussi). Samuell tente de nous offrir sa version à lui de l'histoire, tout en tentant de respecter les éléments principaux. Côté adulte, je pense pas vraiment préféré cette version, Fred Testot est toujours aussi moyen, et Alain Chabat ne vaut pas Guillaume Canet (qui joue son rôle dans le remake de Barratier).

Ensuite il y a Mathilde Seigner que je n'aime toujours pas. Cette actrice est vraiment loin d'être une que je suis impatient de découvrir. Du coup, la déception est plus grande. Le film enchaîne les scènes plus ou moins bonne, avec une réalisation plus light par rapport à la version de Barratier ce qui n'est pas une mauvaise chose (les effets de style ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux dans ce genre de film). Ainsi, je ne veux pas vous conseiller un des deux films, je pense que si vous n'avez pas vu le film original (en noir et blanc d'ailleurs) alors c'est lui qu'il faut avoir, mais avant tout, lire le livre qui est un vrai recueille d'ingéniosité. En tout cas, j'avais beaucoup aimé quand je l'avais lu. Du coup, Yann Samuell signe un film correct certes, mais il manque cette magie qui fait que le truc prend. Trop de douceur enfantine, trop de moments pas assez poussés, voilà qui fera malgré tout un film pour les enfants et leurs parents...

Note : 5/10. En bref, une comédie honorable et pas détestable même si il manque clairement l'étincelle.

Commenter cet article

cinecinoche 21/01/2015 20:08

SCOOP ! P'TIT GIBUS de "la Guerre des Boutons" sera Wiggins! TRISTAN VICHARD, qui incarne "Tigibus" dans l'adaptation faite par Yann Samuell du roman de Louis Pergaud, l'un des garnements de la bande de Longeverne, fera son retour devant la caméra dans le cours métrage "Sherlcok Holmes l'Héritage de Baker Street"... avec 4 ans de plus! Initialement écrit pour un garçon de 12 à 16 ans, le scénario se nourrit d'une distribution rajeunie par l'opportunité d'un casting. L'auteur de la pièce de théâtre, dont ce scénario est une libre adaptation, était souvent habité, pour le personnage du petit assistant de Sherlock Holmes, par l'image du Kid de Charlie Chaplin, un gamin des rues débrouillard, cocasse, et téméraire... Tristan VICHARD était le plus jeune des candidats: il a commencé en janvier 2015 sa préparation et les répétitions, face à son partenaire... Sherlock Holmes, avec une gouaille et des mimiques qui seront l'oxygène le la fraîcheur d'une histoire sombre!