Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Infidèles, in-fidèle au poste...

27 Juin 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20004868.jpg

 

Les Infidèles // De Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau et Alexandre Courtès. Avec Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Alexandra Lamy.


Quand la France tente le film chorale, cela donne Les Infidèles. Si l'idée de base pouvait être bonne, l'exécution ressemble à un empilement façon crêpes dessert de clichés sur les relations amoureuses qui capotent (et oui, le jeu de mot, il était facile). Bref, les multiples histoires qui sont développées au sein de ce films n'arrivent pas à aller au bout des choses. Souvent trop courtes pour réellement fonctionner, l'humour n'est que très peu présent. J'ai ri, souvent par défaut parce que certaines scènes sont tellement débiles qu'elles arrivent à faire rire (notamment la fin du film, qui manque de délicatesse et qui fera rire tout le monde d'un rire bien gras). Je suis bon public, mais j'ai trouvé que Les Infidèles manque de finesse dans tout ce qu'elle raconte, proche de l'humour beauf, la comédie française tente aussi le parisianisme. Non pas parce que c'est tourné à Paris mais uniquement parce que à Paris c'est mieux, et que la Province, n'existe pas.

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.

L'idée de base de Les Infidèles ne manque pas d'originalité, puisqu'il s'agit de développer 7 petites histoires distinctes. Sauf que malheureusement, le film se heurte à la cohérence de ce conglomérat très peu digestif. J'ai encore en tête la scène entre Jean Dujardin et Alexandra Lamy, plutôt correcte mais pas assez forte du début à la fin. Il n'y a qu'un bon moment dans cette partie là du film, et pourtant elle n'est pas parfaite. Il a fallu faire appèle à 7 réalisateurs pour Les Infidèles, parce que forcément, il n'y en avait pas assez d'un. Uniquement un argument marketing pour dire : regardez le casting. Je n'ai pas spécialement trouvé que le regard changeait d'histoires en histoires. Contrairement à Paris je t'aime (film chorale aux multiples scènes sur un modèle presque similaire) qui change complètement les univers dans lesquels nous sommes plongés et qui fonctionne bien mieux.

Les infidélités, c'est un peu le gagne pain de ce film mais j'ai l'impression que ce film est tombé sous le syndrome de Scènes de Ménages cette shortcom assez mauvaise (et française). Alors que l'on pouvait parler de ce genre de choses avec humour, simplicité et correctement (même en utilisant du vulgaire et du cru), finalement c'est un humour familial qui tente de ressortir afin de parler aux hommes et de leur dire que de toute façon on est fait comme ça, et puis aux femmes pour leurs dire : regardez ce que vos maris font dans votre dos (un peu comme le sketch avec Alexandra Lamy dans le film, qui tente plus subtilement de nous balancer tout ça en pleine figure). Au final, Les Infidèles est lourd, long et pas très accessible. Je veux bien que l'humour soit à l'appréciation de chacun mais voilà, quelle grosse déception ce Les Infidèles, que l'on m'avait tout de même bien vendu (notamment par la campagne faussement choc).

Note : 1/10. En bref, raté.

Commenter cet article

julien 27/06/2012 22:54


je viens de le voir et je te trouve dur! il est vrai que l'humour est très particulier un peu comme brice nice que j'avais moi détestais!


c'est gras, vulgaire et parfois bête mais un peu comme la vie, en tout cas ça me ressemble!  les personnages sont débiles un peu comme nous dans la vie, surtout quand il s'agit de cul!


une comédie pour adulte un peu comme les valseuses sans le coté sordide et societal!   du fun à l'image des comédies américaines légères!


non je te trouve dur là! 1!! faut pas charrier!  5!!  un film qui ne se prend pas au sérieux!!!