Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Misérables, léchouille musicale...

13 Mars 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20364091.jpg

 

Les Misérables // De Tom Hooper. Avec Hugh Jackman, Russell Crowe et Anne Hathaway.


Après le magnifique Le Discours d'un Roi, Tom Hooper était de retour avec une adaptation et pas des moindres : celle du musical adapté du roman de Victor Hugo, Les Misérables. C'était ambitieux mais le pari est relevé avec des décors à la hauteur des attentes. Tom Hooper fait dans le grand spectacle dont l'on ressent assez bien l'empire tout au long du film. Le seul reproche que j'aurais à faire à Tom Hooper c'est peut être de parfois trop en faire alors que le film avait aussi besoin de quelque chose de plus brut et moins léché. Le côté publicité de parfum Chanel n'est de toute façon qu'un détail car Tom Hooper est parvenu à donner des frissons au spectateur dès les premières notes de "Look Down". J'ai trouvé ce numéro absolument magique et surtout, très bien maitrisé. On ne peut pas reprocher au réalisateur quoi que ce soit de ce point de vue là. De même qu'à la magnifique séquence (voire horrible si l'on regarde cela d'un oeil différent) de Anne Hathaway sur '"I Dreamed a Dream". Une performance parfaite, surtout grâce au talent de l'actrice (récompensée cependant injustement dans le sens où elle n'apparait pas longtemps dans le film).

Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d'amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l'affirmation intemporelle de la force inépuisable de l'âme humaine.
Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais.

Mon plus grand regret avant d'avoir vu cette adaptation c'est de ne pas avoir vu le musical. J'aurais tellement aimé le voir à Londres avant de pouvoir me pencher sur ce film. C'est un regret qui sera, j'espère un jour, comblé. Car j'aime beaucoup l'oeuvre de Victor Hugo et les chansons du musical. Du coup, l'alliance ne pouvait donner que quelque chose que j'allais autant apprécier. Cependant, je ne suis pas totalement d'accord. En effet, quelques moments de relâchement m'ont questionné sur la légitimité d'adapter ce musical en film dans le sens où c'est tout de même assez ambitieux à faire. Tom Hooper n'avait pas forcément la carrure pour le faire mais il a tenté du mieux qu'il pouvait. On peut donc avouer que certaines scènes sont magnifiques (comme celle d'Anne Hathaway mais je pourrais aussi citer l'Epilogue sur la place de la Bastille sans parler bien évidemment de In My Life-A Heart Full of Love par Amanda Seyfried, Eddie Redmayne et Samantha Barks. Ma plus grande déception va à On My Own. Si la reprise par Samantha Barks est très jolie, la séquence manquait d'envergure.

Par ailleurs, Les Misérables tente aussi d'être fun et de nous amuser avec un duo aussi improbable qu'excellent : "Master of the House" par Sacha Baron Cohen et Helena Bonham Carter. J'avais l'impression de retrouver le Sweeney Todd de Tim Burton avec cette histoire de viande hachée. Mais finalement, c'est aussi pour cela que ce film est assez sympathique, grâce à ces petits délires qui aident le tout à ne pas trop se prendre au sérieux. Car au fond, Les Misérables est un drame, une vraie tragédie humaine qui nous raconte beaucoup d'horribles choses (la prostitution dans un Paris rongé par les saloperies, des lueurs d'espoir… parfois, la dureté des travaux, …). Finalement, j'aimerais aussi saluer la prestation de Hugh Jackman. Aussi bien vocalement (où il excelle surtout) que d'action. Les Misérables est donc un bon musical cinématographique sans pour autant atteindre la perfection qu'il aurait pu acquérir facilement avec peut être un peu plus d'humilité de la part de Tom Hooper et des scénaristes.

Note : 7/10. En bref, réussi certes, mais pas totalement non plus.

Commenter cet article