Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Les Profs, cancre de la comédie

17 Août 2013 , Rédigé par delromainzika Publié dans #Critique Ciné

20455360.jpg

 

Les Profs // De Pierre-François Martin-Laval. Avec Christian Clavier et Isabelle Nanty.


Après le navet insolant qu'est King Guillaume, Pierre-François Martin-Laval est de retour avec une adaptation de la bande dessinée Les Profs. Il y a tellement de choses dans ces BD pour faire un bon film que finalement, il y avait peu de chance qu'il soit raté et pourtant… on ne peut pas dire que cela soit réellement une grande réussite. Mais l'échec est malgré tout tempéré par un casting assez alléchant de Isabelle Nanty en prof d'anglais hystérique à Christian Clavier en prof de maths expert en détente et casse-croûte. Je n'ai pas nécessairement trouvé Les Profs réellement mauvais mais disons que le film peine réellement à se renouveler. Au premier abord, on a l'impression d'enchaîner les sketchs du point de vue de chaque prof sans pour autant que cela ait une réelle cohérence. Le tout manque alors d'intérêt et l'on sent que les scénaristes ne savent pas nécessairement où aller avec le film. Et pire, Kev Adams, boulet national, plombe un peu plus l'ambiance.

Avec ses 12% de réussite au bac, le lycée Jules Ferry est le pire lycée de France. Ayant déjà épuisé toutes les méthodes conventionnelles, l’Inspecteur d’Académie, au désespoir, s’en remet aux conseils de son Adjoint. Ce dernier lui propose de recruter une équipe de professeurs selon une nouvelle formule : aux pires élèves, les pires profs pour soigner le mal par le mal… C’est sa dernière chance de sauver l’établissement, à condition de dépasser le seuil des 50% de réussite au bac. L'inspecteur accepte, pour le meilleur... et pour le pire.

Du coup, le scénario de Les Profs manque de fraicheur. C'est un peu comme une salle de classe que l'on aurait pas nécessairement pris la peine d'aérer entre deux cours. Du coup, cela sent pas mal le réchauffé. Je me souviens quand j'avais lu quelques BD de Les Profs quand j'étais petit au supermarché dans lequel ma mère faisait les courses. Ne dites pas cela au supermarché, ils pourraient me demander une redevance. Les Profs enchaîne alors les pitreries, plus ou moins inspirées et les répètent malheureusement jusqu'à plus soif. Le pire est certainement celle du prof de chimie qui plutôt que de nous faire rire nous font légèrement pitié. Car au fond, on a envie d'apprécier ce film, cette petite comédie joviale qui ne veut pas se prendre trop la tête mais je préfère encore me rappeller le P.R.O.F.S (qui était plutôt pas mal) ou encore les Sous-Doués passent le Bac de Claude Zidi. Mais en beaucoup moins bien et moins inspiré.

Je me demande d'ailleurs où est passé cet art de la comédie française. Alors certes, pas très folichonne mais terriblement efficace, capable de devenir culte. Car Les Profs, bien que certains l'apprécieront, il ne fera jamais tâche dans les annales, un peu comme si finalement la France avait perdu son mojo de l'art de faire des films de ce genre. C'est tout de même assez ringard pour couronné le tout alors qu'il y avait de quoi faire une comédie fraiche et moderne, s'inspirant également de ce que l'on peut connaître actuellement dans des lycées. Finalement, les délires que l'on pourrait penser justes finissent pas lasser et le spectateur commence alors doucement à fermer les yeux pour oublier ce qu'il est en train de regarder. Et pourtant, cela partait d'une bonne intention avec un casting plutôt réussi (sauf Kev Adams, pour lequel j'ai encore le hoquet).

Note : 3/10. En bref, digestion difficile d'une comédie ringarde qui, sans être un nanar, fonce tête baissée dans le déjà vu et la répétition comique exaspérante.

Commenter cet article

bopedro 18/08/2013 20:25


C'est un projet commercial, qui remplit parfaitement ses objectifs. Le jeune public a adoré, il va voir ce qu'il connait. Ca marche parce que ça surfe sur un tas de clichés, qu'il y a deux trois
bonnes blagues (merci aux auteurs de la BDs). C'est du copier-coller, il n'y a aucune créativité. On met en image les meilleurs moments de la BD, on essaye de faire un scénario pour relier tout
ça, on prend quelques têtes d'affiche et le tour est joué. C'est pas un reproche, je n'ai pas de problème avec ce type de démarche commerciale et sans âme. D'ailleurs si on s'en tient au cahier
des charges, le film est plutôt réussi. Mais le réalisateur s'est pas foulé, et avec tous les moyens qu'il avait je pense qu'un minimum de volonté aurait pu compenser son manque évident de
talent. Claude Zidi avait de l'ambition, Pierre-François Martin Laval se contente de son statut de super comique de l'absurde.


 


Et le correspondance avec les sous-doués est loin d'être évidente. Le réalisateur a juste travaillé son dossier de presse pour balancer quelques références et vendre son film.

delromainzika 18/08/2013 17:01


@julien : Alors, d'une part je ne savais pas ça . Du coup, je comprends mieux pourquoi j'ai pensé aux Sous Doués passent le bac. Et je ne dis pas que tu ne peux rien dire, je t'ai répondu
sèchement car tu as pris tes grands airs en me disant quelque chose comme si cela coulait de source ^^. sauf que moi je ne savais pas que le réalisateur avait dit ça

julien 18/08/2013 16:44


adapter d'une BD les profs et dépoussierer l'esprit sous doués dixit le réalisateur et les acteurs du film...mais bon, tu peux mettre 0 je m'en fous. si on peut plus rien dire...

delromainzika 18/08/2013 16:27


@julien : En quoi le but était de revisiter les Sous Doués alors que Les Profs est adapté d'une BD ? Ma note est dure oui, mais le film ne vaut pas mieux. Et je pense suffisamment m'en justifier.

julien 18/08/2013 16:13


heu le but etait de revisiter les sous doués! As tu vu les sous doués?!: La cretinerie à l'etat pur et la c'est pareil! Cest le but du film, un film pour jeune ado c'est tout! ta note est dure
j'ai vu ca sur mon ordi et j'ai trouvé que ca pouvait se tenir tout en etant debile mais c'est le fond de commerce du film!