Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Plan de Table, comédie pigeonnée...

8 Septembre 2012 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

560_236499.jpg

 

Plan de Table // De Christelle Raynal. Avec Elsa Zylberstein, Franck Dubosc et Audrey Lamy.


Dans les comédies françaises cette année, on a eu de tout mais pas grand chose de bon. Plan de Table fait parti de ces films qui tentent de raconter l'histoire en suivant différents départs. Tout débute avec le fameux plan de table d'un mariage. Et le film va nous plonger au coeur des histoires qui vont se développer autour des divers personnages suivant la formation du plan de table. La base était intéressante mais alors l'exécution est catastrophique et ennuyante. Au bout d'un moment on en a marre d'entendre la musique de Footloose, ou encore de voir la pauvre Audrey Lamy patiner dans des dialogues de femme beauf (enfin, remarquez, elle sait ce que c'est, elle joue dans cette horreur qu'est Scènes de Ménages). Rapidement, le film prouve qu'il ne renouvèle pas grand chose de son histoire et l'on s'ennui donc terriblement. Les péripéties de Franck Dubosc sont la goute d'eau qui fait déborder le vase.

Suite à un câlin bref, mais intense, la table dressée pour la noce est en désordre. La mariée court se recoiffer, tandis que l’homme replace les cartons sans respecter le plan de table. Le hasard fera-t-il bien les choses ? Ou bien devra-t-il donner un coup de main au destin ?

Et évidemment, à la fin du film on se rend compte que c'était tout ça pour… ça. La fin n'a rien de bien surprenante, les personnages ne changent pas radicalement de vie (ou de partenaire c'est au choix). C'est sans compter que ce film aux faux airs de comédie n'est clairement pas drôle du tout. Alors le spectateur a l'impression d'avoir été pigeonné, un peu comme si il était le con dans un Dîner de cons. J'ai réellement cru que l'on me prenait pour un abruti de la comédie française. J'en ai vu des tonnes et des tonnes, j'en reste client mais mon Dieu le travail qu'il reste à faire. Et puis d'un coup, le film tente d'être tendre et aimable avec nous. Il nous offre alors des histoires rocambolesques (vous croyez vraiment à l'histoire d'amour entre la carpe Audrey Lamy et le mollusque Mathias Mlekuz ? Je crois que l'on peut tout simplement voir que ce film n'a rien d'intéressant dès que cette scène de matinée au lit débarque.

J'ai eu de la peine pour Shirley Bousquet que j'apprécie mais qui enchaine les horreurs (et je pense que Victoire Bonnot n'est pas là pour me contredire). Et puis il y a Lannick Gautry qui est là pour jouer le bourreau des coeurs mais qui ressemble à tout sauf au tombeur. On a plutôt l'impression de voir un jeune homme assommé au whisky. J'oublie presque Elsa Zylberstein, qui est tellement transparente (sauf pour faire la gueule sur sa photo de mariage ou pour crier à Eric son amour sous la pluie) que l'on aurait très bien pu la remplacer par du Plexiglas sans problème. Plan de Table c'est donc un syndrome dans la comédie française feignante qui ne sait plus quoi inventer pour nous ennuyer encore plus. Mais au moins, on retrouve les dialogues moisis de séries françaises comme Sauveur Giardano (oui parce que le scénariste de Plan de Table était aussi scénariste de cette horrible série de TF1). Oublions donc rapidement Plan de Table, une bonne idée catastrophée par une montagne d'horreurs.

Note : 1/10. En bref, Plan de Table ressemble plus au ragout pour chien qu'à une ratatouille cinq étoiles.

Commenter cet article