Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critique Ciné : Potiche, le film qui invente le vaudeville cruche…

30 Mai 2011 , Rédigé par Ca Déborde de Potins, by delromainzika Publié dans #Critique Ciné

19502913.jpg


Potiche // De François Ozon. Avec Catherine Deneuve et Gérard Depardieu.


Ozon aime les femmes, on le sait. C'est alors qu'il a décidé de faire un film sur la réussite des femmes, le girl-power et l'anti misogynie. C'est au final un film laborieux qui a bien du mal à trouver son terrain d'entente. Le film se veut à la fois comédie sentimentale, engagée et potache sauf que ça fini en queue de poisson pas bien fraîche. Si Catherine Deneuve livre une sympathique prestation, Fabrice Luchini fait de l'excès. Comme si son jeu ne suffisait pas, il ne rajoute une couche (surtout au début du film). L'histoire reste assez maigrelette au final et l'ambition du film retombe vite comme un soufflé.

En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche. À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…

C'est bien beau de faire des films mais Ozon ne réussira jamais à refaire 8 Femmes. Potiche est souvent cliché et fait presque peine à voir. Il y a un manque certain de choses. Les dialogues sont plats. Ce que je ne peux reprocher au réalisateur c'est son sens aiguisé de la mise en scène, c'est souvent coquet et très bien fichu et puis il sait diriger les acteurs, ce qui est plutôt plaisant. Mais au final, les rires étaient dans la bande annonce, on se perd dans une histoire romancée avec le Maire (Gérard Depardieu), des flashback pompeux. Finalement, peut être que le film aurait mérité d'être adapté en comédie musical.

En effet, certains moments on sent le trou, comme si les dialoguistes avaient oublié d'écrire des lignes. L'instance sur certains moments par une musique protubérante n'arrange rien. Notamment le baiser entre Suzanne et Maurice devant le Badaboum (ce nom ridicule mais tellement drôle quand même), je n'attendais plus que le coeur qui sort de l'écran et entoure les deux personnages. La chute de l'histoire et la réussite de Mme Pujol n'ont pas tellement d'intérêt. En fait le film insiste trop sur certains points et perd donc en crédibilité. Le soufflé tombe dès les 30 premières minutes tombées. Potiche ne restera donc pas dans les annales, un film qui fait dans les grosses lignes et le grotesque. Raté.

Note : 3.5/10. En bref, malgré quelques bons points sur la direction d'acteurs et la réalisation, l'ensemble fait potiche sans ambition avec un manque certain de bons dialogues et d'une histoire entrainante qui rame très facilement.

Commenter cet article

ThomasWH 31/05/2011 22:35



OMG! 3.5! Seulement! Bon ba je regarderais peut-être quand même mais pas avec tant de conviction quoi...